Bristol à pied

Voir la galerie photos

Jour 2, Bristol

Jeudi 9 Mai 2013

Première journée complète à Bristol ! Malheureusement, même si le temps est plutôt dégagé ce matin, le vent apportera de lourds nuages noirs dans l’après-midi… La majorité des attractions touristiques de la ville se concentre autour de la veille ville et du quartier de Harbourside. Toutefois, en incluant les autres sites situés à la périphérie du centre, le circuit peut vite s’étendre alors prévoyez une bonne journée de marche ou utilisez les transports en communs !

La journée commence par un English Breakfast au Cafe Mocha , dans Union Street, le quartier commerçant de la ville. Saucisse, bacon, haricots blanc (bakked beans), œuf au plat, toasts beurrés et café au lait / thé, voilà de quoi tenir une bonne partie de la journée ! Puis, direction l’église de St Mary Redcliffe , repérée de loin la veille, en passant par  Castle Park , qui tient son nom des restes partiellement excavés du château de Bristol, situés à l’Est (une chambre voûtée préservée).

English Breakfast au cafe Mocha St Peter's Church vu de Bristol Bridge

Allée de cerisiers en fleurs

La visite de jour offre un autre visage à ce parc, tout aussi charmant : les fleurs des cerisiers virevoltent au vent et la pelouse scintille sous les rayons du soleil se cachant de temps à autre derrière les nuages.

Bristol fut la cinquième ville la plus bombardée pendant la seconde guerre mondiale à cause de la présence de Bristol Harbour et de la Bristol Aeroplane Company. Elle fut touchée par des bombes explosives et des bombes incendiaires qui tuèrent plus d’un millier de personnes et détruisirent ou endommagèrent plus de 80000 bâtiments dont certains furent par la suite démolis.

Le centre-ville a été reconstruit mais il existe encore des traces de ces évènements dans d’autres quartiers et notamment sur le patrimoine historique. À Castle Park , St Peter’s Church, dont il ne subsiste que les murs extérieurs, rend hommage aux personnes décédées pendant cette période et, au fond du parc, seule la tour du 15e siècle de l’église St Mary le Port a survécu aux bombardements. Un jardin aromatique a été crée à côté de St Peter’s Church.

Castle Park Temple Church

Petit détour ensuite par le quartier du Temple, qui doit son nom à Temple Church  , elle aussi endommagée par les bombardements. Cette petite église fut construite par les Templiers pour les protéger en Terre Sainte. À l’origine, le bâtiment était rond, rappelant ainsi l’Église du Saint-Sépulcre qui se trouve à Jérusalem. Il semble que Bristol était devenu le centre administratif de l’ordre dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. Les restes de l’église qu’on découvre aujourd’hui datent du 14e siècle. C’est après les bombardements de la seconde guerre mondiale et les fouilles de l’église que les plans de l’église originelle des Templiers furent trouvés.

L’autre particularité de Temple Church  est sa tour penchée de 35 mètres de haut. Les trois premiers étages furent construits en 1390 puis, les travaux furent interrompus car la tour commençait à pencher. En 1460, les travaux reprirent avec la construction d’un étage supplémentaire incluant une correction de l’angle d’inclinaison. Aujourd’hui, l’ensemble de la tour n’est toujours pas verticale, probablement car la base de l’édifice continue à bouger…

Tour de Temple Church

St Mary Redcliffe R

Détails de la façade de St Mary Redcliffe

Après 30 bonnes minutes de marche depuis le départ du Cafe Mocha , l’église de St Mary Redcliffe  apparaît au détour d’une rue. Dressée au milieu d’un terre-plein, avec un parvis à l’avant et un jardin à l’arrière, cette église est assez imposante. Considérée comme un modèle en matière d’architecture gothique, elle fourmille de détails : pinacles ajourés, arches, fenêtres décorées, statues et figures s’entrecroisent et forment une architecture complexe.

Le porche de l’entrée Nord a une forme hexagonale inhabituelle, décoré de nombreuses sculptures. À l’époque médiévale, les pèlerins, les marins et autres voyageurs y déposaient des offrandes. La tour de croisée s’élève quant à elle à 90 m au dessus de la ville. L’office de l’Ascension ayant lieu, il n’est pas possible d’entrer pour visiter l’intérieur, mais le jardin baigné de soleil du côté Sud de l’église est très agréable…

La visite de la ville se poursuit ensuite vers la veille ville et Spike Island. En traversant l’Avon sur le pont Redcliffe Way, on peut admirer la vue sur les docks, les péniches et les façades colorées des maisons de l’autre côté de la rivière.

La vieille ville s’articule autour d’une vaste et agréable place carrée : Queen Square . Elle a été construite en 1699 sur ce qui était auparavant des marais, situés à l’extérieur des murs de la ville et a été ainsi nommée en l’honneur de la reine Anne. Au centre de la place se dresse la statue du roi Guillaume III monté sur un cheval. Les bâtiments du côté Nord et une partie du côté Ouest furent détruits, lors des émeutes de 1831, puis reconstruits. Aujourd’hui, le quartier est plutôt mixte, résidences et bureaux coexistent.

La première et unique visite payante de la journée est le bateau-musée Brunel’s SS Great Britain , situé sur Spike Island, en face de Harbourside, de l’autre côté du port. La ville de Bristol était un important port commercial depuis le 10e  siècle, mais c’est en 1809 que son visage se transforma profondément. Le Floating Harbour (port flottant), crée pour surmonter les défis des marées de la rivière Avon, permettait ainsi de maintenir un niveau d’eau constant et aux navires de rester à flot, alors qu’auparavant, le niveau d’eau pouvait monter et descendre de 14 mètres, laissant ainsi de nombreux voiliers échoués dans la boue.

Maisons de Queen SquareWagons stationnés sur les anciennes voies

Floating Harbour
Le Brunel's SS Great Britain

Cet ancien site portuaire et ferroviaire s’est aujourd’hui reconverti en lieux de loisirs et de culture. On peut visiter le musée retraçant l’histoire de Bristol, M Shed, et découvrir le long des quais les grues, un bateau à vapeur, une locomotive et ces wagons utilisés à l’époque. À certaines périodes de l’année, ces installations sont mises en marche pour faire une démonstration au public et il est possible de faire de courts trajets à bord d’un wagon ou d’un bateau…

Le Brunel’s SS Great Britain  est une attraction phare de la ville. Dans ce bateau-musée très vaste la visite prend bien 1h30 à 2h00 pour les plus curieux. On y découvre l’histoire de ce bateau ayant traversé l’Atlantique, des innovations techniques apportées par Brunel jusqu’aux conditions de vie des voyages à l’époque victorienne, en passant par la découverte de la coque et des techniques de restauration ainsi que de l’impressionnante salle des machines, toujours en fonctionnement… N’hésitez pas à prendre l’audio-guide qui illustre la visite des ponts inférieurs avec des extraits de lettres écrites par des passagers ayant réellement empruntés ce navire.

La suite de la journée continue malheureusement sous la pluie… En direction du quartier de Clifton, un chemin piéton traverse les docks et longe les quais de l’Avon. Après avoir traversé l’Avon, le quartier de Clifton se dresse sur une colline. Les petites rues sinueuses et grimpantes traversent un quartier plutôt bourgeois, aux maisons de style géorgienne, toutes agencées avec des balcons et des terrasses dominant la ville.

Un arrêt au White Lion Bar  permet de reprendre un peu de force et de se désaltérer après cette ascension. Par beau temps, la terrasse de ce bar permet d’avoir l’une des plus belles vues sur le Clifton Suspension Bridge , ce célèbre pont suspendu conçu par Brunel. Long de 214 mètres, il s’élève à 74 mètres au dessus de la vallée de l’Avon. La pluie diluvienne qui s’abat au même moment ne permet toutefois pas d’apprécier la vue à sa juste valeur… De l’autre côté du pont, un visitor center expose, entre autre, les photos des différents projets architecturaux. Ne manquez pas également un tour à l’observatoire qui domine les gorges et le pont. Vous aurez une vue plongeante sur Clifton Bridge  avec la ville en arrière-plan.

Quais de Bristol

The Clifton Suspension Bridge

Vue sur le Clifton Suspension Bridge depuis l'observatoire
Cabot Tower

Hamburger au Hatchet Inn

Clifton Village est assez éloigné du centre-ville, plusieurs lignes de bus desservent ce quartier, même si, pour notre cas, cela aura été un échec de vouloir rentrer en bus… Retour à pied vers le centre-ville par Queen Street et Park Street, bordées de maisons et d’immeubles géorgiens, de commerces et de restaurants. Un détour par Brandon Hill, le plus vieux parc de Bristol, permet de découvrir un espace arboré sympathique. En son cœur se niche la Cabot Tower , dont l’accès est gratuit, et, après avoir gravi les toutes petites marches en colimaçon, on peut bénéficier d’une vue à 360 °C sur la ville, à partir des deux plateformes panoramiques. Mais, là encore, le temps n’offre pas le point de vue espéré… Construite en 1897, Cabot Tower rend hommage à John Cabot, qui atteignit le continent Nord Américain 400 ans auparavant.

Fatigués par cette journée bien remplie et le ventre creux, la soirée se déroule au Hatchet Inn , un pub réputé pour sa musique rock et métal. Le pub est plutôt grand, l’ambiance est chaleureuse et permet à tout le monde d’apprécier cette soirée autour d‘un burger ou de ribbs de porc et d’une pinte de Guinness.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire