Conseils pratiques pour randonner avec bébé

Que savoir avant de partir en randonnée avec son bébé ?

Randonner avec un bébé n’est pas en soi très compliqué, tout est une question de bon sens. Il suffit de se lancer et de bien se préparer afin de rendre la balade agréable et confortable pour le bébé mais aussi pour soi. En fonction de l’âge de l’enfant, il faudra adapter le système de portage, le type de randonnée etc. Voici donc quelques précisions et conseils destinés aux jeunes parents qui souhaitent se lancer.

ConseilsRandoBB_pano

À quel âge commencer ?

Il n’y a pas d’âge requis pour faire de la randonnée avec un bébé. L’important est de prendre toutes les précautions nécessaires : d’avoir un système de portage adéquate, de se renseigner sur la météo, d’emporter toutes les affaires utiles et bien entendu de se sentir prêt. On fait aussi attention au choix de la randonnée, ce n’est pas le moment de se lancer des défis techniques, de faire un trek etc. Pour ma première randonnée, notre petite puce avait 3 mois mais n’appréhendait pas encore son environnement. Elle se contentait de rester blottit contre moi et dormait la majorité du temps. À 5-6 mois, un bébé commence à s’intéresser à ce qui se passe autour de lui, c’est une bonne période pour randonner. Après, il devient de plus en plus éveillé, il a envie de toucher ce qui l’entoure, de bouger… Cela peut devenir plus compliqué car il est plus agité. Il faut penser à lui faire se dégourdir les jambes régulièrement, au moins toutes les deux heures. J’ai arrêté les randonnées à cette période car il faisait de toute manière trop chaud dans le Sud de la France pour randonner avec un bébé.

Portage en écharpe à 2 mois
Portage en porte-bébé à 9 mois Sur le Puech des Mourgues

Quel système de portage ?

Pour assurer une bonne position au bébé, le portage en écharpe (de la naissance jusqu’à ce qu’il tienne assis, voir plus) ou en porte-bébé physiologique est recommandé. Cela assure un bon maintien du bébé dans une position qui respecte sa morphologie (le dos en “C” et les jambes en “M”) et il se sent généralement en confiance prés de son père ou sa mère. Pour le porteur, le portage est facilité car le poids est réparti sur les épaules et le dos.

Personnellement, à 9 mois je suis passée au porte-bébé physiologique car elle ne supportait plus le confinement de l’écharpe, elle tentait de sortir ses bras, elle devenait lourde et l’écharpe est quand même moins pratique car plus longue à installer.

Attention à la météo

Toute dépend de la région où vous vous situez et de la période de l’année. Il paraît logique d’éviter les journées pluvieuses et les journées venteuses comme il va de soi que la période idéale est la mi-saison, lorsqu’il ne fait plus très froid mais pas encore trop chaud. En ce qui concerne ce guide de randonnées, puisque celles-ci se situent

autour de Montpellier, elles sont à éviter pendant les fortes chaleurs, on est dans le Sud de la France, en été ça cogne ! Je les ai expérimenté entre Novembre et Juin, et à partir d’Avril, il est conseillé de partir lors de journées nuageuses et un peu plus fraîches.

Mais, rien n’interdit d’aller balader bébé sous la neige si cela vous tente. Nous avons essayé ça en Janvier à Chamonix et avec l’équipement adéquate, le bébé n’y voit que du feu. Il suffit de bien le protéger du froid car il ne peut pas bouger dans l’écharpe ou le porte-bébé : bonnet, gants, combinaison rembourrée. Petite astuce : si votre bébé n’a pas de combinaison imperméable, nouez un simple K-way autour de votre taille et remontez-le sur le dos de bébé, en utilisant la capuche du K-way pour le protéger de la neige.

Lorsqu’il fait beau, protégez également le bébé du soleil, habillez-le de vêtements couvrants (tee-shirts à manches longues, pantalon et chaussettes / chaussures), couvrez-le d’un chapeau avec élastique (attention à la nuque !) et de lunettes, et n’oubliez pas l’écran total.

Premières vacances sous la neige à 5 mois

Quelle randonnée choisir ?

Là encore, il faut se montrer raisonnable. L’objectif est juste de prendre l’air, de se remettre en forme et pas de préparer le prochain marathon ! Pour commencer, choisissez une randonnée plutôt courte et facile avec peu de dénivelés afin d’évaluer votre condition physique, si le système de portage convient et enfin vérifier que votre bébé est à l’aise. Petit à petit, vous prendrez confiance et vous connaîtrez vos limites et celles de votre enfant. Il faut toutefois être vigilant sur certains points sur lesquels vous n’auriez peut être pas fait attention avant d’avoir un bébé :

  • les dénivelés : ce n’était peut être pas un problème pour vous avant mais ne perdez pas de vue que vous aurez une lourde charge à porter. Lorsqu’elle avait 6 mois, j’avais 7 kilos devant et un petit kilo dans le dos, (plus mes kilos en trop de la grossesse :-\).
  • le revêtement / le type de chemin : avec un bébé sur le ventre, il est impossible de voir où l’on met les pieds. Évitez de choisir une randonnée avec pleins d’obstacles sur le chemin, comme des racines à enjamber, des rochers à escalader, un cours d’eau à traverser etc. Restez classique : chemin de terre ou de pierres, ou munissez-vous de bâtons de marche.
  • l’altitude : il est déconseillé de monter en altitude avec un bébé car cela augmente son rythme cardiaque et la pression du sang. Jusqu’à un an, il est conseillé de ne pas dépasser 1500 mètres d’altitude puis, après 18 mois, pas plus de 1800 mètres.
Première rando à 3 mois

Adaptez-vous au rythme de votre bébé

Il est important de respecter le rythme du bébé et d’évaluer la meilleure période de la journée pour partir. Dans mon cas, le départ était souvent vers 13h, après le repas, avec une petite sieste contre moi pendant la balade et un nouveau repas / goûter au milieu ou en fin de balade. En fonction de l’âge du bébé, son rythme va évolué ce qui amène quelque fois à changer aussi ses habitudes. À 9-10 mois, les randonnées se faisaient plutôt le matin car elle avait du mal à s’endormir l’après-midi dans le porte-bébé et elle devenait trop agitée.

Prévoyez également un sac à dos avec le nécessaire : bonnet et écharpe en hiver, casquette ou chapeau pour le soleil, crème solaire, eau / lait et biberon, changes, trousse de secours… Donnez régulièrement à boire à votre bébé pour éviter la déshydratation et n’oubliez pas les accessoires pour le calmer (sucette, doudou etc.). Pour l’endormir, ma technique imparable était de lui donner sa sucette, de lui chanter sa berceuse et surtout de marcher d’un pas régulier et sans à-coups…

Il ne me reste qu’un dernier conseil à vous donner : Lancez-vous ! Et n’hésitez pas à consulter le guide des randonnées bébé autour de Montpellier pour vous donner des idées.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

4 réactions à Conseils pratiques pour randonner avec bébé

  1. Marie a écrit:

    Petite globe trotteuse deviendra grande ! Belles expériences de vie et merci du partage …

  2. Marie a écrit:

    J’adoooore la photo des bottes avec le chapeau !!!

  3. Pingback:5 points à vérifier avant de partir en randonnée - Magazine Rando & Trekking

Laissez-nous un commentaire