De Penville à Capucin

Jour 2, Waitukubuli National Trail n°13

24 Janvier 2017

Plage de Toucari Bay

Première journée de randonnée sur l’île de la Dominique, qui se terminera par un peu de snorkeling près de la magnifique plage de Toucari Bay. Tout au long de ce séjour, nous découvrirons l’île par le biais de la randonnée en empruntant principalement des segments du Waitukubuli National Trail, ce long chemin de Grande Randonnée traversant l’île et divisé en 14 étapes. Il ne s’agit donc pas de boucle et l’avantage de partir en voyage organisé est qu’on nous dépose au début du segment et qu’on nous récupère à la fin !

Les séjours randonnée chez Nomade Aventure se veulent évolutifs et s’adaptent au niveau de chacun. Ainsi, pour cette première journée, nous réalisons une randonnée plutôt facile, histoire de se mettre en jambes : le segment n°13 du WNT  , reliant Penville à Capucin. Il s’agit d’une jolie randonnée de 7,5 kilomètres avec peu de dénivelés (seulement 280 mètres de dénivelé positif), progressant à l’ombre d’une forêt côtière luxuriante, traversant des cultures d’altitude et offrant de beaux points de vue sur la mer et l’archipel papillon.

Nous aurions pu continuer sur le segment n°14, qui relie Capucin au Cabrits National Park mais à l’époque le tracé était barré dû à une modification de l’itinéraire, qui suit désormais en partie la route principale. N’hésitez pas à consulter le site Waitukubuli Trail pour suivre les actualités et vous renseigner plus en détail sur les segments, si vous envisagez de vous rendre en Dominique. En effet, lors de mon séjour, plusieurs segments étaient impraticables à cause des dégâts occasionnés par la tempête tropicale Erika.

Segment 13 du WNT
Route de GuilletSegment 13 du WNT

Après une nuit au Heaven’s Best Guest House    et un bon petit déjeuner (pamplemousse, toasts, œufs et banane plantin), nous sommes d’attaque pour cette première randonnée. Le départ se fait au dessus du village de Penville, sur la route de Guillet que nous avions déjà emprunté la veille.

Dés les premiers mètres nous sommes dans l’ambiance, immergés dans une végétation luxuriante. Moïse, notre guide local, marque plusieurs arrêts en route, pour nous parler des différentes espèces de végétaux qu’on trouve sur cette partie de l’île. Nous longeons quelques plantations (sauvages ou exploitées), à flanc de montagne. On y trouve des mangues et des fruits de la passion. La pente est tellement raide qu’on se demande comment on peut planter des arbres fruitiers ici… Par moment, une vue sur la mer se dégage et l’on peut apercevoir les îles de Marie-Galante, Les Saintes et la Guadeloupe. Le tracé de la randonnée suit le versant de la montagne dominant la côte Nord de la Dominique, puis descend ensuite dans une vallée où s’écoule une rivière. Moïse nous montre des cacaoyers et nous fait goûter des fèves de cacao fraîches, très amères. Les enfants du village montaient jusqu’ici pour cueillir des fruits et des fèves de cacao autrefois.

La route est longue et cela ne devait pas être facile. Pour se donner de la force les enfants mastiquaient la chair d’un fruit à coque étrange qu’ils appellent là bas “caca de chien”, car quand on y verse de l’eau dessus, une odeur désagréable s’en dégage. Moïse ne se fait pas prier pour que nous nous en rendions compte par nous même. En effet, l’odeur n’est pas terrible, mais le goût et l’aspect, une espèce de farine pâteuse qui colle au palais, ne sont guère mieux ! Il s’agit en fait des fruits du Courbaril, dont la chair est extrêmement énergétique.

Nous traversons ensuite ce qu’il reste de l’ancien village de Grand Fond, où habitaient auparavant un propriétaire terrien producteur de café en 1765 et ses multiples femmes (il était polygame). Mais, à part quelques ruines cachées sous la végétation, il ne reste plus grand chose. Nous arrivons au Cap Melville , et au Cannor Heritage Park qui annoncent la fin du segment 13 et la pause pique-nique. Il s’agit d’un ancien point stratégique  qui servait à défendre la côte Nord et prévenir toute invasion. Des canons anglais y sont encore visibles.

Fruits du Courbaril
Snorkeling à Toucari Bay

Puis, le mini-bus vient nous chercher pour nous conduire à la plage de Toucari Bay , une magnifique plage de sable noire. Filets, barques de pêcheurs ou encore planches de surf sur le sable, voiliers dans la baie, cocotiers et petit bar en bois, l’image parfaite des Caraïbes. Un bain s’impose après cette chaude journée, d’autant plus que la plage est déserte. On sort également les palmes, le masque et le tuba mais la pluie de la veille a provoqué des remous dans la mer et l’eau est trop trouble pour qu’on distingue quoique ce soit. Qu’à cela ne tienne, ce sera petite bronzette sur le sable chaud et une pause bière locale (la Kubuli) sur les transats du petit bar.

La journée se poursuit à Portsmouth   pour une visite rapide de la ville puisque nous quittons le lendemain le Nord de l’île pour rejoindre le Sud où nous resterons le reste du séjour. La ville est agréable et à taille humaine, les petites échoppes longent la route principale qui la traverse. Portsmouth est notamment connue pour être à l’embouchure de l’Indian River, la rivière où a été tournée une scène du film “Pirates des Caraïbes 2″. Mais le site est un peu excentré de la ville et nous n’aurons pas l’occasion d’y aller. Après quelques emplettes, je profite des derniers instants de la journée à la piscine du guesthouse avant de m’effondrer par cette journée bien remplie dans mon lit…

Blue House

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire