Dominique, janvier 2017

pano_Dominique

Début 2017, une nouvelle année qui commence et de nouvelles envies : à la fois une envie de changer de destination, de voir autre chose que les pays du Nord, mais également une envie de sortir de ma zone de confort que constitue l’Europe. Attention, j’aime et j’aimerais toujours le Grand Nord, ses paysages et sa culture mais pour l’heure j’ai besoin de nouveauté !

Etant seule pour ce voyage, je me suis penchée dessus un peu à la dernière minute. L’idée principale : trouver une destination chaude, avec un bon coin de nature pour que je puisse faire de la randonnée. Pour la saison, les Caraïbes arrivent en haut de ma liste. Mais, pas question de rester dans un hôtel trois étoiles à siroter des cocktails (…quoique… ?). Ah mais tiens, quelle est cette île nichée entre la Guadeloupe et la Martinique ? La DOMINIQUE !

Malheureusement, en Septembre 2017, la Dominique a été rudement touchée par l’ouragan Maria. Vous présenter ce carnet de voyage, dont les notes ont été rédigées à l’époque, me tient de ce fait beaucoup plus à cœur et j’espère qu’un jour vous aussi vous pourrez découvrir cette île sauvage et préservée.

L’île de la Dominique (et non République Dominicaine !) est une ancienne colonie britannique au passé tumultueux où on y parle anglais et créole. Avec ses hautes montagnes, ses volcans, sa forêt tropicale, ses innombrables rivières et cascades et ses sources d’eau chaude, la Dominique est l’île nature des Caraïbes. À cela s’ajoute une nature préservée, avec le Morne Trois Pitons National Park classé à l’UNESCO, et une culture authentique, avec sa population rasta et ses derniers indiens caraïbes. C’est la destination rêvée des randonneurs ; l’île dispose même de son propre itinéraire de grande randonnée, le Waitukubuli National Trail, traversant l’île du Nord au Sud. Le tourisme se développe depuis quelques années autour de cet axe, mais on est bien loin du tourisme de masse.

Dominique Foret
Waitukubuli National TrailSoufrière

Intrépide ? Pas vraiment… Je ne suis pas encore prête à voyager à l’étranger seule, et comme je n’avais que peu de temps pour l’organiser, je me suis tournée vers l’agence de voyage Nomade Aventure, spécialisée dans les circuits de treks / randonnées en petits groupes. Leur voyage de 9 jours en mode « randonnée tous les jours » (niveau dynamique) dans une nature sauvage et avec quelques moments de détente dans des sources d’eau chaude naturelles, à la plage où l’on peut faire du snorkelling, et aller à la rencontre de la population locale rasta, me convient parfaitement.

Je suis donc partie seule mais retrouvant un groupe de 7 autres personnes, du 22 au 29 Janvier 2017, pour un séjour randonnée sur l’île de La Dominique.

Sur les huit jours du voyage, deux jours entiers sont consacrés aux transferts. L’île de la Dominique ne possédant pas d’aéroport international, il est nécessaire de transiter par la Guadeloupe ou la Martinique lorsqu’on vient de la métropole française. Mais, je vous passe les détails de ces journées là pour nous intéresser directement au voyage en lui même. Vous retrouverez toutes les informations pratiques dans l’encart en bas de cet article.

Pour vivre au jour le jour mon voyage en Dominique : (articles en cours de rédaction)

Jour 1, En territoire Caraïbe

J1_Territoire Caraibes

Jour 2, De Penville à Capucin

Jour 2, De Penville à Capucin

Jour 3, Au cœur de la forêt primaire

Jour 3, Au cœur de la forêt primaire

Jour 4, De Soufrière à Bellevue Chopin

Jour 4, De Soufrière à Bellevue Chopin

Jour 5, La vallée de la Désolation et le Boiling lake

Jour 5, La vallée de la Désolation et le Boiling lake

Jour 6, Roseau et Scott’s Head

Jour 6, Roseau et Scott's Head

Jour 7, Trafalgar Falls

Jour 7, Trafalgar Falls

En résumé :

Ce voyage fut une totale réussite ! Le dépaysement était complet, dés les premiers pas en sortant de l’aéroport où l’air chaud et humide chargé d’odeurs inconnues mêlant épices et fruits nous assaille. Les randonnées sont magnifiques et variées, traversant des paysages incroyables et sauvages. On est en extérieure toute la journée et l’immersion avec la nature est complète. Le niveau de difficulté augmente progressivement, permettant ainsi à nos muscles de s’échauffer petit à petit et à notre souffle de s’acclimater à cet air humide et chaud. On s’immerge complètement dans la culture et l’histoire du pays grâce au guide expérimenté qui nous accompagne quotidiennement.

Sur le plan humain, ce voyage fut également très enrichissant grâce aux rencontres réalisées, que ce soit avec les locaux chez qui nous avons dormi ou ceux qui nous ont véhiculé, qu’avec les membres du groupe. Je me suis sentie à l’aise dés le départ avec le groupe, une bonne ambiance conviviale et chaleureuse s’est tout de suite crée naturellement. Ce fut une expérience authentique, vivante et humaine, pleine de découvertes.

Merci à Nomade Aventure, à notre guide Moïse et notre chauffeur Thomas. Et un grand merci à tous les membres du groupe avec qui j’ai passé de supers moments : Marie, Jean-Loup, Françoise, Josiane, Michel, Corinne et Daniel.

Drapeau de la Dominique Avion Air Antilles

→ Informations pratiques :

  • Vols Paris – Fort de France, en Martinique, pris en charge par Nomade Aventure. Vol de jour à l’aller, vol de nuit au retour.
  • Transfert vers la Dominique en avion, par des vols locaux au départ de Pointe à Pitre en Guadeloupe vers Melville (ce que nous avons fait à l’aller), ou en bateau avec l’Express des îles qui relie la Martinique, la Dominique et la Guadeloupe (que nous avons testé au retour).
  • Tous les déplacements en Dominique sont réalisés en minibus ou 4×4 avec chauffeur(s).
  • Tous les hébergements sont pris en compte par Nomade Aventure, depuis la 1e nuit à Fort de France (en hôtel) jusqu’au dernier jour.
  • Hébergement les deux premiers jours en Dominique au Heaven’s Best Guest House situé dans le Nord de l’île et disposant d’une piscine et de salles de bain privées.
  • Hébergement les quatre autres nuits en Dominique au guest house Le Petit Paradis situé dans le Sud de l’île, dans la vallée des sources d’eau chaude de Wotten Waven.
  • Pension complète, du petit déjeuner au dîner au restaurant des guest houses. Déjeuner sous forme de pique-nique préparé par le guest house.
  • L’équipe de Nomade Aventure est composée d’un référent français habitant sur place qui a en charge l’organisation et le suivi des voyages, d’un guide local francophone et de chauffeurs locaux anglophones.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Une réaction à Dominique, janvier 2017

  1. Itinera Magica a écrit:

    J’ai vraiment hâte de te lire. la Dominique me fascine car c’est la dernière île caribéenne où ont survécu les premiers habitants, les indiens Caraïbes… vivement que tu racontes. Je suis bouleversée de savoir combien l’île a été ravagée par l’ouragan. Quelle tristesse…

Laissez-nous un commentaire