Nord de l’île de Skye

Voir la galerie photos

Jour 6, la péninsule de Trotternish et le Nord-Ouest de Skye

19 Septembre 2012

La journée se poursuit en direction de la péninsule de Trotternish. Après avoir rejoint l’A87 à Broadford, la route longe la côte Est de l’île de Skye jusqu’à Portree, le chef-lieu de l’île regroupant l’essentiel des commerces, restaurants et B&B. On traverse des paysages vallonnés et verdoyants, ponctués de petites maisons en bord de mer. Le décor est charmant et invite à la tranquillité.

Passé Portree, nous continuons sur l’A855 en direction du Nord-Est, sur la péninsule de Trotternish pour un arrêt à l' Old Man Of Storr , un des sites les plus populaires de l’île de Skye. The Storr est une imposante montagne culminant à 719 mètres et présentant une falaise faisant face à la mer et à l’île de Raasay côté Est et une pente douce et herbeuse côté Ouest.

L’érosion de la roche a créé au cours du temps d’étranges concrétions rocheuses noires évoquant des têtes de dragons ou de rhinocéros. Haute d’une cinquantaine de mètres, l’ Old Man Of Storr est un des monolithes caractéristique représentant une tête d’homme et servant de repère aux marins depuis des siècles.

Le site se trouve à 12 km au Nord de Portree où un parking au bord de la route permet de garer les voitures. De là, un sentier grimpe à flanc de montagne pour accéder, en une quarantaine de minutes, à ces étranges formes rocheuses. Malheureusement, à cette période, il y avait une grande opération de défrichage de la zone boisée couvrant les pentes de la montagne. Outre le fait que le paysage était complètement défiguré, le sentier menant au site, qui traversait la zone de déboisement, était boueux et les bords du sentier n’étaient pas stabilisés, tant et si bien qu’il était difficile de cheminer sans glisser sur cette patinoire…

Passé une certaine hauteur, on retrouve enfin les sous-bois avant d’arriver en vue de ces gros blocs de rochers noirs déchiquetés. On reconnait tout de suite le lieu où a été tournée une des premières scènes du film « Prometheus » de Ridley Scott.

The StorrMonolithe de The Storr
Monolithe en forme de tête

De là-haut, la vue sur les îles de Raasay et Rona ainsi que sur la baie de Portree et le loch Leathan est magnifique. Par beau temps, on peut même apercevoir la côte escarpée de l’Écosse. Il faudra faire vite pour prendre des photos car peu de temps après l’arrivée en haut, une énorme averse s’abat sur la péninsule de Trotternish, bouchant ainsi la vue… Néanmoins, le contraste entre le noir de la roche et l’herbe verte est magnifique et notre imagination s’emballe en distinguant des formes étranges dans ces rochers. Après quelques minutes, la pluie s’éloigne laissant place à un beau ciel bleu, illuminant The Storr vidé de tous les touristes ayant fui sous l’averse. Moralité : sur l’île de Skye, la patience sous la pluie vous permettra peut-être de profiter ensuite d’un magnifique paysage…

Des randonnées plus longues continuent ensuite plus en hauteur du Old Man Of Storr , en direction de l’arête Coire Scamadal puis du sommet de The Storr. Cette randonnée délaisse un peu les touristes et permet de bénéficier de jolies vues d’ensemble. Visitez le site de billward.co pour des panoramas du site à 360°C.

Vue sur l ile Raasay de Old Man Of Storr Vue sur les iles Raasay et Rona

Après ce premier arrêt, la journée continue vers le Nord, le long de la côte. Petit arrêt à Kilt Rock pour voir la cascade Mealt se jeter dans la mer. Ce site tient son nom d’une partie de la falaise, située plus au Nord de la cascade, qui forme de grandes colonnes basaltique rappelant ainsi les plis d’un kilt. Un parking, déjà bien rempli par les touristes, permet de se garer à hauteur de la cascade et d’apercevoir ainsi Kilt Rock. La cascade s’échappe de la falaise pour atteindre la mer, 60 mètres en contre-bas. Une toute petite avancée permet de l’apercevoir de côté mais l’angle de vue n’est pas exceptionnel. Un peu déçu, l’arrêt sera bref.

Kilt Rock

The QuiraingVue du Quiraing

Le planning étant chargé, la route A855 traversant la péninsule, à hauteur de Staffin à l’Est jusqu’à Uig à l’Ouest, permet d’éviter le grand tour de Trotternish. Cette petite route est magnifique : elle zig-zag au pied de l’étrange massif du Quiraing  avant de grimper à flancs de « montagnes ». Le terrain est complètement incohérent, avec des creux formant des lochs, des arêtes rocheuses, des aiguilles, des pentes herbeuses etc…

La péninsule de Trotternish est constituée de deux couches basaltiques différentes, l’une tendre (au Nord-Ouest de l’île de Skye) et l’autre rigide (au Nord-Est). Le Quiraing est le résultat de plusieurs glissements de terrain où les mouvements de la couche rigide sur la couche tendre conduisent à un effondrement du plateau basaltique. Les blocs effondrés produisent alors un paysage chaotique en glissant petit à petit vers la mer. Le glissement de terrain du Quiraing est le plus grand de Grande-Bretagne, s’étendant sur deux kilomètres, et est toujours en mouvement, comme en témoigne la nécessité de réparations régulières de la route. Du haut du plateau, un parking marque le début de nombreuses randonnées. Pour les pressés, il suffira d’admirer la vue du promontoire en direction de la mer et d’observer les formations géologiques variées…

Direction ensuite Dunvegan Castle  et ses jardins pour la dernière visite de la journée. Cette forteresse, construite sur un éperon rocheux au bord du loch Dunvegan, est le plus vieux château d’Écosse encore habité depuis plus de 800 ans et appartenant depuis des générations à la même famille : le clan MacLeod ! La visite comprend la découverte du château, où l’on apprend l’histoire du clan MacLeod et où sont exposés les trésors de famille, et la promenade dans les jardins, qui constituent aujourd’hui l’un des plus grands jardins d’horticulture d’Écosse.

Le château est clairement un bâtiment défensif. Construit par Leod lui-même au début du 13e siècle sur une plateforme rocheuse, la structure du château a beaucoup évolué aux cours des siècles. La mer atteignait auparavant les pieds de la falaise, aujourd’hui, celle-ci s’est retirée pour laisser place aux eaux plus calmes du loch. La structure actuelle comprend six bâtiments distincts datant de différentes époques, dont le donjon principal construit par Malcolm, le 3e chef du clan, au 14e siècle, deux tours massives et des remparts. Jusqu’au 18e siècle, l’unique accès au château se faisait par un petit escalier creusé dans la falaise menant à une porte face à la mer, munie d’une herse, et c’est en 1748 que la porte actuelle donnant sur la terre fut créé.

Facade Est Dunvegan Castle

Loch Dunvegan

Facade Ouest Dunvegan Castle

Jardin d'eau

Le plus célèbre trésor du clan MacLeod est le fairy flag, ce fragment de drapeau de soie jaune qui aurait des propriétés magiques. Son origine n’est pas vraiment établie, il aurait pu être rapporté des croisades par un des chefs du clan mais une autre version propose qu’il soit d’origine féerique. Dans tous les cas, le fairy flag possède le pouvoir d’assurer la victoire des MacLeod lorsqu’il est brandi au cours d’une bataille.

Bien que le clan MacLeod ne se soit pas impliqué dans les révoltes Jacobites, un membre de la famille, Donald MacLeod, joua un rôle important dans la fuite de Bonnie Prince Charlie suite à sa défaite en 1746. Ce vieux marin vivant sur l’île de Skye, à Galtrigal, de l’autre côté du loch Dunvegan, cacha pendant plusieurs semaines Bonnie Prince Charlie, avec l’aide de Flora MacDonald, tandis que les troupes anglaises battaient la campagne à sa recherche.

Dunvegan Castle s’est retrouvé inhabité de 1847 à 1929. The Potato Famine (1847-1851) provoqua la ruine de la famille MacLeod, obligeant le chef de clan à fuir à Londres pour travailler. En raison des difficultés financières découlant de cet événement, aucun chef de clan ne put résider à Dunvegan jusqu’en 1929, où le 27e chef du clan décida de retourner dans le château de ses ancêtres.

Après une visite forte intéressante du château, il est possible de profiter d’un agréable moment, bien que pluvieux, dans les jardins… Mais le point d’orgue de la visite de Dunvegan Castle est la possibilité d’approcher les phoques  logeant sur les îles non loin de là et nageant dans la baie en face du château. Ne manquez pas ce petit détour car vous disposerez d’une vue splendide sur le château. Les algues brunes, l’eau noire et les pierres grises du château éclairées par le soleil couchant permettent de former un tableau parfait de carte postale d’Écosse. À cela peut s’ajouter, si vous êtes chanceux, une petite rencontre avec les phoques !

Arrivés en fin d’après-midi, l’avantage est qu’il n’y a personne dans les jardins et près du lieu d’observation des phoques. Une excursion en bateau est possible, à partir de la petite péninsule en face du château, pour observer les phoques de plus prés. Après s’être avancé discrètement sur l’avancée rocheuse et après quelques minutes à scruter l’eau, des petites têtes chauves sortent de l’eau et s’avancent vers la péninsule. Mais, ils sont malins et nous ont déjà repéré, ils tournent alors en rond dans l’eau en se donnant en spectacle : petits sauts puis plongeons, pour réapparaître quelques mètres plus loin… Une cloche retenti… Le site va fermer, il est temps de partir.

Départ des excursions en bateauUn phoque dans le loch Dunvegan

The Cuillin

La journée tire à sa fin et il est maintenant temps de rentrer. Le circuit retour passe par la A863 longeant la côte Ouest de l’île et offrant un magnifique panorama sur les Cuillin . Le soleil couchant illumine ces montagnes par petites touches, entre deux nuages gris créant ainsi des ombres mouvantes…

Il est conseillé d’emprunter cette route du Nord au Sud car ainsi, ce paysage grandiose s’offre à vous sur quasiment toute la route A863. Petite déception tout de même de ne pas avoir visité la distillerie de whisky Tallisker . Retour à Dornie pour une deuxième soirée et nuit à l’hôtel après une journée bien remplie.

 

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Une réaction à Nord de l’île de Skye

  1. amandineetvincent a écrit:

    Belles photos! Nous revenons juste d’une semaine sur Skye dont nous sommes tombés sous le charme!

    Bonne continuation

    Amandine et Vincent

Laissez-nous un commentaire