San Cristóbal de La Laguna

Jour 1, Découverte du centre historique de La Laguna

09 Décembre 2017

San Cristobal de la Laguna

Pour cette première journée sur le sol de l’île de Ténérife et après une petite randonnée facile dans la réserve Malpaís de Güímar, je poursuis par une visite de la vieille ville de San Cristóbal de La Laguna, afin de m’imprégner de l’histoire et de la culture locale, et qui sera en définitive ma seule visite culturelle du séjour. San Cristóbal de La Laguna, aussi appelée simplement La Laguna, est une des plus belles et des plus anciennes cités des Canaries.

Fondée en 1496 et ancienne capitale de Ténérife, ce sont de riches marchands et aristocrates qui établirent ces belles résidences. Aujourd’hui, c’est une ville universitaire et culturelle animée. Le mieux pour en apprendre plus sur l’histoire de l’île reste de visiter le Musée d’Histoire de Ténérife  , qui vaut autant pour son architecture que pour ses collections. Le musée prend place dans la Casa Lercaro, une demeure italienne du 16e siècle, avec notamment un patio avec sa galerie en bois sculptée magnifique. On y apprend l’histoire de la colonisation de l’île par les Espagnols ainsi que son développement économique et social. Capitale de Ténérife et des îles Canaries jusqu’en 1823, elle était le centre politique et intellectuel de l’île. Sa cathédrale est également le siège du diocèse de Ténérife, ce qui en fait aussi le centre religieux de l’île.

A ma grande surprise, le musée n’est pas payant (uniquement les vendredis et samedis de 16h à 20h, autrement il est à 5€) et je mets environ 1h à en faire le tour. Attention, les explications sont exclusivement en espagnol ou anglais.

Plaza de la ConcepcionCasa Lercaro, musée d'Histoire
Couvent de San Agustin
Cathédrale de la Laguna

Dans le centre ville, les rues rectilignes sont bordées de demeures anciennes et organisée autour de la place fondatrice  Plaza del Adelantado . Ce plan en damier, qui préfigure les futures villes coloniales d’Amériques, ainsi que les nombreux bâtiments construits pour la plupart entres les 16e et 18e siècles, ont permis de classer la ville au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La rue San Augustin compte le plus grand nombre de demeures anciennes, des plaques en cuivre permettent de connaitre un peu l’histoire de chaque résidence. Il suffit de se laisser guider dans ses rues étroites. Les façades peintes, en plus des restaurants et des boutiques, en font une ville vivante, animée et attrayante. Les édifices religieux y sont également nombreux, entre la cathédrale , d’architecture récente, reconstruite en 1913, les ruines de l’église et du couvent de San Augustin , avec son magnifique cloître rempli de plantes et fleurs tropicales, pour finir par l’église de la Concepción et sa haute tour surplombant la place où les terrasses de cafés ont pris place. Il est possible de monter en haut de la tour de l’église pour y admirer la vue sur la ville, néanmoins lors de mon passage, elle était fermée.

Cette première journée s’achève, après un premier aperçu des paysages volcaniques de l’île à Malpaís de Güímar et un passage éclair dans le centre-ville de la Laguna pour m’imprégner de l’ambiance. Je retourne à mon logement pour une bonne nuit de sommeil, car les jours suivants vont s’enchaîner rapidement, avec une randonnée par jour pour découvrir les différentes facettes de Ténérife.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez moi votre avis :