Star Wars Identities

Voir la galerie photos

Jour 2, La Confluence et l’exposition Star Wars Identities

19 Décembre 2014

Il est 15h30 et la journée est bien entamée. Le jour commence a baisser et le froid remplit les rues du Vieux Lyon. Après une bonne partie de la journée au grand air dans le quartier du Vieux Lyon, direction l’exposition Star Wars Identities. Installée dans l’ancien entrepôt de la Sucrière , dans le quartier de la Confluence, l’exposition Star Wars Identities était à Lyon jusqu’au 19 avril 2015. En grands fans, nous ne pouvions pas la manquer. Direction le métro D jusqu’à Bellecour puis le métro A jusqu’à Perrache. La Confluence, qui s’étend de la gare Lyon Perrache au Sud de la Presqu’île, est ensuite desservie par le tramway 1.

Ancien secteur industriel, ce quartier est le petit nouveau Lyonnais, un peu melting-pot : mêlant culture et loisirs avec le Musée des Confluences  qui vient fraîchement d’ouvrir et la Sucrière qui accueille des expositions temporaires dans un ancien entrepôt de sucre désaffecté depuis les années 1990 ; commercial avec l’immense centre commercial et de loisirs ; affaire avec l’Hôtel de Région et les nombreux bureaux nichés dans les nouveaux immeubles à l’architecture futuriste et avant-gardiste. Ce quartier est en effet une vitrine architecturale résolument moderne : le Cube Orange se remarque de loin et en est le symbole, avec sa façade orange à trous qui donne l’effet d’un cube effervescent.

La Confluence Le Cube Orange
Star Wars Identities
Guerriers Jedis et Dark VadorProtojet d'Anakin Skywalker

Arrivés à  la Sucrière , nous sommes étonnés du peu de gens présents. On s’attendait à une queue importante, mais en cette veille de vacances de Noël, les gens sont apparemment occupés ailleurs… L’entrée se fait par petit groupe toutes les 5 minutes afin d’éviter qu’il y ait trop de monde en même temps dans l’exposition, mais après, chacun est libre d’aller à son rythme. Le billet d’entrée est assez cher, 19,90€, et des casiers sont disponibles gratuitement pour déposer les sacs et les manteaux.

L’exposition Star Wars Identities explore le thème de l’identité. En mettant en parallèle la personnalité des deux héros Luke et Anakin Skywalker, on découvre les différences qui les opposent et ce qui a fait qu’ils sont devenus ce qu’ils sont, à travers des extraits des différents films de la saga. Le plus de l’exposition est bien sur l’implication du visiteur dans l’univers Star Wars : il doit construire son propre héros au fil des différentes sections représentants les différents thèmes de la personnalité : l’espèces, les gènes, les parents, la culture, les mentors, les amis, les événements de la vie. Pour cela, un bracelet et un audio-guide permettent d’avancer dans la visite, de valider ses choix pour son personnage sur de grands panneaux et des bornes interactives.

Ainsi, la visite commence par le choix de l’espèce de notre héros. Sur un grand panneau, les différentes espèces de l’univers Star Wars sont représentées avec, en-dessous, un petit encart pour positionner notre bracelet et enregistrer notre choix. On retrouve ce type de panneau ou de bornes tout au long de la visite : D’où venez-vous ? Quel type d’habiletés souhaitez-vous développer ? Quelle est votre occupation ? Quelles sont vos priorités ? Ce dernier nous a bien fait rire car des Stormtroopers sont mis en scène de manière complètement détournée pour illustrer les différentes réponses. Par exemple, « Maîtrise de sa destinée » est illustrée par des Stormtroopers manifestant pour la paix, « l’Hédonisme » par des Stormtroopers s’amusant dans un bar, la « Tradition » par une fanfare de Stormtroopers défilant, avec cornemuses, des kilts et des trompettes…

À la fin de la visite, un grand écran recrée sous vos yeux votre héros ainsi construit, puis, un e-mail récapitulatif est envoyé à chacun, afin de garder une trace de votre passage. Retrouvez nos deux héros en bas de l’article !

Costume d'un Tusken, homme des sables
Mannequin de Yoda Maquette du A-Wing
Dark Vador
Croquis de Chewbacca et Han Solo Maquettes de vaisseaux
Maquette du Faucon MilleniumCroquis de Jabba le hutt

L’exposition présente également une collection importante de costumes, comme ceux des Jedi et de la Reine Amidala, d’accessoires, des maquettes de vaisseaux et des dessins conceptuels des films. On retrouve donc les différents droïdes de Star Wars dont les incontournables C-3PO et R2-D2, les costumes des Stormtroopers, du chasseur de prime Boba Fett ou encore des hommes de sables, les Tusken… Un peu plus loin, on découvre le protojet grandeur nature d’Anakin Skywalker, qu’il construisit de ses mains et qui lui permit de gagner la légendaire course de la Boonta Eve sur Tatooine. On apprend également beaucoup d’anecdotes sur les tournages des six films et sur la série. George Lucas s’est par exemple inspiré de son chien, Indiana, pour créer le personnage de Chewbacca… Une grande vitrine présente des maquettes des vaisseaux de l’Empire Galactique (Chasseurs TIE, Destroyer Stellaire et de la Rébellion) avec, en face, des vaisseaux de l’Alliance Rebelle (A-Wing, Home One). Le Faucon Millenium du contrebandier Han Solo est lui, exposé dans une vitrine à part…

Personnellement, cette exposition nous a bien amusé, on apprend pleins d’anecdotes sur les films et le côté interactif de la visite est très bien réalisé, même si le prix d’entrée reste assez cher. Nous avons également eu de bonnes conditions de visite : pas d’attente et peu de monde dans l’exposition. On regrettera cependant que la création du héros soit si peu réaliste : on donne le choix sur tous les aspects de sa personnalité, de la planète d’origine à la méthode d’éducation des parents, or, une bonne partie de ce que nous faisons ou sommes est induite par des éléments que nous subissons, que nous n’avons pas choisis ou voulus…

Maquettes de Vaisseaux

Après cette longue journée, nous sommes éreintés et avons mal au dos et aux pieds à force de marcher et rester debout… On décide de rentrer en tram car il dessert l’arrêt Charpennes situé au pied de l’hôtel Mercure et cela évite la foule et les correspondances. Le trajet se révèle toutefois très long, cela aurait été plus rapide par le métro… Une fois s’être reposé à l’hôtel, nous ressortons pour trouver un restaurant où manger.

On se dirige vers le quartier des Brotteaux qui compte de nombreux restaurants. Notre choix se porte sur un petit bouchon lyonnais, Cousins Cousines. Au menu, ce sera en entrée huîtres / tarte au reblochon sur sa salade verte et en plats andouillette grillée et purée maison / quenelle de st-jacques à la sauce homardine et petits légumes. Ambiance chaleureuse, service rapide, et plats très bons, un combo gagnant !

Pour prolonger la visite, découvrez l’exposition en vidéo :

DARTOUF – Twi’lek Femelle

Dartouf

J’ai grandi sur la planète de glace Hoth, où les membres de ma communauté gagnaient leur vie comme personnel d’entretien à la base Echo des Rebelles. Durant les congés, mon meilleur ami et moi avions l’habitude d’organiser une course à dos de tauntaun sur le territoire gelé.

Mes parents m’ont élevée en m’accordant indépendance et soutien, et ils m’ont transmis de remarquables habiletés créatives. Plus tard dans la vie, j’ai rencontré le légendaire R2-D2, dont les enseignements m’ont enrichie de connaissances qui me sont utiles au quotidien dans mes fonctions de chasseuse de primes.

Je me rappelle la fois où j’ai remporté une cité entière à un jeu de hasard. J’ai trouvé très difficile de composer avec cet événement; en fait, par la suite, dépassée par l’ampleur de mes nouvelles responsabilités et par l’attention dont j’étais la cible, j’ai engagé quelqu’un pour faire le travail à ma place.

On dit souvent de moi que je suis une personne généralement aventureuse et curieuse, j’ai aussi tendance à être détendue et imperturbable. Mais la chose la plus importante pour moi est l’hédonisme : après tout, pourquoi faire une chose si on n’en tire aucun plaisir ?

Je maîtrise assez bien la Force ; c’est sans doute pourquoi l’Empereur s’intéresse à moi. Lorsqu’il m’a offert un pouvoir illimité en échange de mon allégeance, j’ai résisté à la tentation de me joindre à lui et à ses sbires et j’ai rejeté son offre.

MYST – Mon Calamerien Mâle

Myst

J’ai grandi sur la planète ville Coruscant, où les membres de ma communauté gagnaient leur vie en travaillant comme fonctionnaires pour le gouvernement galactique. Durant les congés, mon meilleur ami et moi avions l’habitude de quitter la ville pour aller sur les côtes de la mer de l’Ouest, une étendue d’eau artificielle.

Mes parents exigeaient de moi beaucoup de discipline tout en m’offrant leur soutien, au besoin, et ils m’ont transmis de remarquables habiletés sociales. Plus tard dans la vie, j’ai rencontré le légendaire R2-D2, dont les enseignements m’ont enrichi de connaissances qui me sont utiles au quotidien dans mes fonctions de sénateur.

Je me rappelle la fois où j’ai vu un despote cruel anéantir ma planète. Cet événement a eu une grande influence sur moi, car par la suite j’ai consacré le reste de ma vie à préserver les souvenirs de ma culture d’origine.

On dit souvent de moi que je suis une personne généralement organisée et prévoyante, j’ai aussi tendance à être aventureux et curieux. Mais la chose la plus importante pour moi est le pouvoir : c’est simple, il faut me suivre ou s’enlever de mon chemin.

Je suis peu sensible à la Force, mais l’Empereur a reconnu mon potentiel. Lorsqu’il m’a offert un pouvoir illimité en échange de mon allégeance, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai embrassé le côté obscur avec empressement.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire