La côte sauvage du Nord de la Cornouailles

Le port de Boscastle et le château de Tintagel

15 Août 2017

J1_CoteNordCornouailles

Arrivées la veille à Bristol, nous avons passé une agréable nuit dans un bed & breakfast à Virginstow. Cela nous permettait de nous rapprocher de la Cornouailles et de pouvoir profiter à fond de cette première journée. L’essentiel du voyage se déroulant plutôt sur l’extrémité de la péninsule, nous consacrons une journée entière à ce petit bout de côte Nord de la Cornouailles, avec au programme l’authentique village de pêcheurs de Boscastle, le Musée de la Sorcellerie et de la Magie et l’incontournable château de Tintagel, situé dans un site splendide.

Boscastle est notre première étape en Cornouailles et ce fut vraiment une grande surprise de découvrir ce petit village, s’étendant à flanc de colline et donnant sur un bras de mer naturel surplombé par de hautes falaises. Le port naturel et pittoresque est une des principales raisons de visiter Boscastle. On découvre le port et ses vieilles maisons en pierres de part et d’autre du canal donnant accès à la mer. Convertis en restaurants, pubs et galeries d’art, ces bâtiments et cottages typiques rappellent le passé industriel de Boscastle. Une exposition située dans le visitor center permet d’en apprendre plus sur l’histoire du village.

Digue de Boscastle
Penally PointPont de Boscastle

Son emplacement était privilégiée car il s’agissait du seul endroit sur des kilomètres de côtes où pouvait être envisagé un port. La digue fut construite à la fin du 16e siècle par Sir Richard Grenville. Au 19e siècle, Boscastle était devenu un centre de commerce important. Mais, son accès difficile, avec l’île de Meachard obligeant des détours, rendait chaque entrée / sortie périlleuse. Les voiliers étaient donc remorqués par de petits bateaux tenus par huit rameurs pendant qu’à terre, des hommes maintenaient grâce à des cordes les navires au centre du chenal. En 2004, une tempête provoqua une crue dévastatrice, détruisant le port, les entrepôts et les habitations. Aujourd’hui, ce sont essentiellement des pêcheurs et des plaisanciers qui s’installent dans le port.

N’hésitez pas à pousser la balade jusqu’à l’extrémité du port, d’où l’on a une belle vue sur Penally Point et l’entrée du bras de mer. Un chemin permet également de grimper sur le promontoire pour rejoindre la tour, le site de la première colonie datant de l’âge de fer, à Willapark, pour revenir ensuite vers le village par l’église. La journée étant chargée, nous ne ferons que le tour du canal.

Après avoir visité le village, nos pas nous conduisent devant l’intriguant Museum Of Witchcraft and Magic : impossible de partir sans y jeter un œil. L’entrée ne coûte que 5 livres (un peu plus de 5€), il serait dommage de s’en priver. Ce musée présente les différentes pratiques de la magie, en comparaison avec les autres systèmes de croyances, depuis l’époque de la chasse aux sorcières jusqu’à nos jours. Les 2000 objets sont organisés par thèmes, leur nombre et leur diversité est impressionnante. Un petit livret explicatif (à laisser sur place) accompagne la visite, qui se fait libre.

On découvre donc une imposante étagère bien garnie d’herbes médicinales, où l’aspect guérisseuse des sorcières est abordé ; un espace dédié aux charmes et aux malédictions, notamment avec les poupées vaudou ; des objets liés à la divination et à la nécromancie, comme le miroir noir ou la boule de cristal ; une collection de talismans protecteur fabriqués par des soldats de la Première Guerre Mondiale etc. C’est un musée très intéressant même pour les néophytes.

MWM Boscastle
Doom - Amber Ale

Après ces quelques heures à Boscastle, direction le château de Tintagel ! Aujourd’hui, il s’agit d’un charmant village qui attire curieux et passionnés de la Légende du roi Arthur. Et les locaux l’ont bien compris, vous trouverez donc sans difficulté des boutiques souvenirs, des restaurants, pubs et bed & breakfast banchés. Arrivés sur les coups de midi, on fait donc, comme tout le monde, une halte déjeuner au restaurant The Crossbow . Le temps est vraiment idéal et on profite de la belle terrasse pour déguster fish & chips et burger accompagné d’une bonne bière !

Direction ensuite le château de Tintagel , qui va nous occuper tout le reste de la journée tellement le site est grand. Prévoyez de bonnes chaussures car il y a quand même un peu de marche à faire pour accéder aux différents points d’intérêt. La visite du château vaut d’autant plus pour le site dans lequel il se trouve : des îlots entourés de rochers à pics et dominant la mer. On accède au site à pied depuis le village ou par une petite navette payante qui conduit directement au visitor center.

Le billet d’entrée au château  de Tintagel (check-point avant le pont, 9,50 livres soit 11 euros environ) donne accès à l’exposition permanente. Elle présente les différents objets découverts, des ouvrages en lien avec la légende du Roi Arthur et Tintagel ainsi qu’une impressionnante maquette 3D montrant l’évolution du lieu. Les premiers vestiges archéologiques remontent aux 5e et 7e siècles : Tintagel était une forteresse importante où des souverains de Cornouailles ont résidé. Ce qui a probablement inspiré l’écrivain du 12e siècle, Geoffrey de Monmouth, a le citer dans son Histoire des rois de Grand-Bretagne, comme le lieu de naissance du roi Arthur. L’histoire d’amour de Tristan et Iseut est également associée à ce lieu. En 1230, Richard Comte de Cornouailles y bâti un château. Et depuis, légendes et Histoire s’entremêlent à Tintagel.

On se dirige vers la plage, en accès gratuit, un lieu vraiment idyllique à ne pas manquer. En chemin, une table d’orientation d’où l’on a un beau panorama explique les différents points d’intérêts du site : le château était construit à la fois sur la presqu’île et sur le continent. Mais, l’érosion au fil des siècles a fait disparaître bon nombre de bâtiments, dont les plus anciens. Aujourd’hui, une mince portion de terre, où a été érigé un pont, relie ces deux parties.

La presqu'île du château de TintagelChâteau de Tintagel
Plage de TintagelPorte du château

Un petit escalier conduit à la belle plage de Tintagel. Avec sa cascade, sa grotte, appelée La Grotte de Merlin, ses rochers noirs et son eau bleue intense, elle est vraiment paradisiaque. Par marée basse, la grotte est accessible et on peut ressortir de l’autre côté de la presqu’île. Le visage de Merlin (à taille humaine) a même et gravé dans la paroi rocheuse afin de perpétuer la légende !

Nous attaquons la visite du château en remontant en haut de la falaise et en traversant le pont en direction de la presqu’île. En haut des marches d’escalier, la vue y est vertigineuse, avec la mer de part et d’autre la fine portion de terre. Par un porche, on accède à la zone d’occupation principale du site : sur des vestiges du 5e au 7e siècles fut construit au 12e siècle le grand hall du château. Des pans de murs existent encore aujourd’hui. Plus loin, en descendant sur la pointe Nord de la presqu’île, on trouve le Iron Gate, un grand mur de protection.

Sur les pentes de l’île et son sommet, on trouve des vestiges de bâtiments et de maisons du 5e au 7e siècles, qui témoignent l’importance de son rôle dans le commerce méditerranéen. Une chapelle, dédiée à Saint-Juliot et datant plutôt de l’époque du château, fut érigée sur des constructions plus anciennes. Ne manquez pas également la statue du Roi Arthur faisant face à la mer et d’où l’on a un somptueux panorama sur la côte.

La visite se termine par les vestiges du château se trouvant sur le continent, divisés en deux parties, avec le quartier inférieur et le quartier supérieur. L’usage du château ayant à priori ni de rôle défensif ni de rôle stratégique, il est difficile de connaître exactement l’utilité de chaque pièce.

Il est 17h quand nous quittons Tintagel, déjà ravies de cette première journée en Cornouailles et enchantées par les paysages que nous avons vu. Et ce n’est que le début ! Il nous faut maintenant 1h45 de route pour rallier la péninsule de Lizard, au Sud-Ouest, où nous établirons nos quartiers pour les trois prochains jours…

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez moi votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire