Finlande, janvier 2016

Lac gelé à Hossa

Si vous nous suivez depuis quelque temps, vous vous êtes surement aperçu qu’on a une préférence pour les destinations nordiques. Ces grands paysages sauvages, balayés par les vents et la pluie et où il fait plutôt frisquet en plein été nous attirent. Jusqu’à maintenant nous ne les avions découvert qu’à la « belle » saison, et il était temps d’y remédier ! En 2016, nous étions bien décidés à découvrir le Grand Nord en plein hiver : connaitre la rudesse des températures polaires, changer de rythme et s’adapter aux journées courtes, découvrir la lumière particulière de l’hiver sur un paysage boréal où la neige est omniprésente et enfin, s’adonner aux sports d’hiver avec une activité qui nous a semblé indispensable : faire du chien de traîneau.

Ce dernier point a été l’axe central de la préparation du séjour. Où et comment faire du chien de traîneau ? Pour des questions de budget, nous avons restreint les recherches à l’Europe (Norvège et Finlande essentiellement) et pour un séjour d’une semaine. De plus, contrairement à nos habitudes nous nous sommes intéressés aux séjours organisés proposés par les agences de voyages spécialisées dans les destinations polaires. En s’y prenant mi-Décembre pour un départ début Janvier, cela nous a semblé en effet très court de préparer la totalité du voyage nous même.

Ainsi, nous sommes passés par l’agence Norwide, une agence locale implantée au cœur du parc naturel d’Hossa en Finlande. Pourquoi elle ? Après plusieurs comparaisons, elle offrait le meilleur rapport qualité / prix et les activités proposées correspondaient à nos envies. La seule particularité par rapport aux autres agences qui proposent également ce type de séjour, c’est qu’il faut prendre en charge soit même les billets d’avions (donc plus ou moins rentable selon les offres).

Soleil filtrant à travers la forêt
Auberge de Norwide

Nous sommes partis à trois, entre amis, pendant une semaine, du 24 au 31 Janvier, pour un séjour nature au cœur du parc naturel d’Hossa. Ce parc est situé juste en-dessous du cercle polaire (au 65° Nord), à 100 km de la ville la plus proche, Kuusamo . La base de Norwide est à taille humaine et vit en totale autonomie dans le parc avec pour quelques voisins des éleveurs de rennes (seulement 23 habitants à Hossa sont dénombrés !). Ce côté authentique loin du tourisme de masse a sans aucun doute contribué à donner une bonne image du voyage organisé, moi qui à la base était plutôt sceptique. Le site se compose donc d’une auberge , d’un chenil et d’hébergements, le tout en plein cœur de la forêt boréale parsemée de lacs gelés.

Sur les huit jours du voyage, deux jours entiers sont consacrés aux transferts, qui, pour nous venant de Montpellier, furent de très longues journées, d’autant plus que nous avons eu des soucis au retour sur le vol d’Oulu qui nous planta pour toute la journée. Je vous passe les détails et intéressons nous plutôt au séjour en lui même. Le reste du séjour est consacré à arpenter les chemins du parc naturel, en raquettes ou en traîneau à chiens, tout en découvrant les secrets de la région et la culture Lapone grâce au guide, et à se détendre au sauna traditionnel le soir venu, en débriefant avec le groupe.

Pour vivre au jour le jour notre voyage en Finlande :

Jours 1 et 2, raid en traîneau à chiens

Jours 1 et 2, raid en traîneau à chiens

Jour 3, cani-rando en raquettes

Jour 3, cani-rando

Jours 4 et 5, raid en raquettes

Jours 4 et 5, raid en raquettes

Jour 6, journée « trappeur » et ferme aux rennes

Jour 6, journée "trappeur" et ferme aux rennes

En résumé :

Ce voyage fut tout simplement génial ! J’ai beau chercher une meilleure formulation, je n’en trouve pas… Les activités sont intéressantes et équilibrées au niveau sportif (on ne finit pas sur les rotules à la fin de la journée et on en demanderait même un poil plus !). On est en extérieur 4 à 5 heures par jour et l’immersion avec la nature est complète, avec des activités non motorisées. On ressent au plus profond de nous les rudes conditions climatiques et on s’y adapte, qu’il vente, qu’il neige ou qu’on ait les bouts des doigts qui gèlent. D’ailleurs, bien que notre séjour ait eu lieu pendant la période la plus froide (mi-janvier à mi-février), les températures n’ont pas été si basse que ça : -20°C et -15°C les premiers jours puis entre -8°C et -3°C le reste de la semaine. Les guides sont expérimentés et on apprend énormément sur la région, sa géographie, sa culture, malgré le fait qu’on ne soit quasiment pas confrontés à la population locale. Le meilleur endroit pour rencontrer des locaux (et se faire offrir un verre), c’est le bar de l’auberge !

Ce voyage fut également une expérience très enrichissante sur le plan humain, à travers les rencontres réalisées. L’ambiance est conviviale et chaleureuse, entre les membres du groupe mais également avec le staff. C’est un séjour participatif où chacun doit s’investir dans la vie du groupe, cela crée des liens. Tout n’est pas servi sur un plateau, il faut s’occuper de son attelage, le préparer, le conduire, s’occuper des chiens, et c’est ce qui rend l’expérience encore plus authentique, vivante et humaine. J’avais assurément une mauvaise image du voyage organisé mais Norwide, son équipe et notre groupe #awesome ont su me faire changer d’avis !

Merci à Norwide et à notre guide Thomas qu’on espère recroiser sur les routes (de Norvège ? Peut-être !). Et un merci à tous les membres du groupe avec qui on a passé de supers moments : Lucas, Catherine, Géraldine, Evelyne, Vincent, Flore et Marie-Christine.

→ Informations pratiques :

  • Tous les déplacements dans le parc et depuis / vers les aéroports (Kuusamo ou Oulu) sont gérés par Norwide : pas de prise de tête et de conduite sur routes enneigées, chouette on ne risque pas nos vies !
  • Pension complète, du petit déjeuner au dîner en buffet. Repas pris à l’auberge pour un maximum de convivialité et le midi dans des « coins feu » en pleine nature sous forme de pique-nique chaud (grand luxe !).
  • Hébergement à la base de Hossa en appartements avec salle de bains commune (et sauna), très convenable pour nous, ou en chalet individuel en supplément.
  • Hébergement lors de raids en cabanes de trappeur, sans eau ni électricité, mais toujours avec un sauna (traditionnel à bois cette fois-ci). Le confort est sommaire mais l’expérience est unique car il faut également participer à la vie collective : préparation du repas, couper du bois, allumer les poêles, aller chercher de l’eau (ou de la neige !).
  • L’équipe de Norwide (organisation et guides) est francophone, à l’exception des deux cuisinières qui sont finlandaises, et la majorité des clients sont également francophones.
  • Un équipement Grand Froid est prêté pour toute la durée du séjour : veste, bottes, moufles, cagoule et sac étanche.
  • Les activités sont réalisées en groupe : 5 personnes plus le guide pour le chien de traîneau, 10 personnes (12 max) plus le guide pour les autres activités.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

6 réactions à Finlande, janvier 2016

  1. ItineraMagica a écrit:

    Cela a l’air absolument superbe ! Je suis très tentée à lire votre récit… et voir les sublimes photos !

    • AuBoutDeLaRoute a écrit:

      Merci ! Effectivement, la Finlande est un pays dépaysant qui plaira aux amoureux de la nature et du Grand Froid. Ces étendues immaculées de neige sont vraiment superbes et donnent la sensation d’être seul au monde !

  2. Elise a écrit:

    Bonjour, ce séjour donne envie ! Nous avons choisi de faire celui avec le raid traineau à chien et motoneige, j’ai hâte !
    Pourriez-vous nous en dire plus sur les habits techniques que vous aviez svp ?
    Aviez-vous amené 1 ensemble d’habits techniques par jour ?
    Le sauna fait-il office de douche pendant les raids ?
    Etant porteuse de lentilles, pensez-vous que je puisse les changer sans soucis ? N’est-il pas gênant d’avoir des lunettes ?
    Merci d’avance pour vos informations.

    • AuBoutDeLaRoute a écrit:

      Bonjour Elise,
      Vous allez vous régaler avec ce séjour ;) !
      Pour les vêtements techniques, j’avais 2 caleçons techniques et 3 sous-pulls (tous de Decathlon, au rayon Ski), avec par dessus une polaire et un autre gilet en polaire à mettre lors des arrêts. La veste Grand Froid prêtée est très chaude. Il faut privilégier les couches respirantes, en prévoir plusieurs pour pouvoir les mettre ou enlever en fonction. J’avais également des chaussettes de ski mais malgré ça j’ai eu froid (mauvaise circulation) et cela m’est arrivé de devoir ajouter une paire de chaussettes en cours de journée.
      Le sauna n’est pas une douche, cela fait transpirer, cela réchauffe mais ça ne lave pas. Il n’y a pas d’eau courante et pas d’eau du tout pour se laver dans les cabanes (à la rigueur lorsque tu fais la vaisselle, ça lave les mains et on gardait un peu d’eau pour le brossage de dents). Mais, avec les températures qu’il y a, on n’a pas trop envie de prendre une douche, et pour une nuit on s’en passe largement !
      Pour les lentilles, je ne sais pas trop quoi répondre, je n’ai aucune idée des contraintes que cela impose. Mais dans le groupe, une fille avait des lunettes et elles ont été abîmées lors d’une journée en chien de traîneau.

      • Elise a écrit:

        Bonjour, merci pour vos réponses.
        Je posais la question des douches et des vêtements parce que j’ai froid lorsque j’ai sué (je sue rapidement avec les activités) et que je ne prend pas de douche en fin de journée.
        Vos photos sont très belles, qu’avez vous prit comme appareil ? Quelles précautions avez-vous prit ?

        • AuBoutDeLaRoute a écrit:

          Bonsoir.
          Alors il faudra d’autant plus porter une attention particulière aux vêtements que vous porterez, il faut à la fois qu’ils soient chaud et respirant pour laisser évacuer la transpiration (et séchant rapidement aussi).
          Merci du compliment pour les photos. Nous avions un Panasonic DMC-TZ60, un Panosonic DMC-FZ200 et une GoPro. Avec le froid les batteries se déchargent très rapidement, nous avions donc prévus quelques batteries chargées en plus qu’on portait contre nous près du corps, ainsi que des protections contre la pluie ou la neige (sacs isothermes etc…). Et lorsqu’on entre dans un espace chauffé, il faut éviter de sortir tout de suite l’appareil photo car les changements de température ne sont pas bons, il faut veiller à laisser l’appareil dans le sac une bonne demie-heure avant de le sortir.

Laissez-nous un commentaire