Trek autour du Mont-Lozère, Août 2016

Panoramique Lozère

Mon premier trek en autonomie se devait de figurer parmi les carnets de voyage d’Au Bout De La Route. Entreprit un peu au dernier moment, ce n’en fut pas moins une expérience inoubliable et une belle réussite personnelle. Depuis longtemps je souhaitais réaliser un trek, mais comme tout le monde, j’avais des à priori. Marcher je connais et j’aime ça mais c’est bien différent quand on se retrouve avec une dizaine de kilos sur le dos : les jambes vont-elles tenir ? le dos ? quelle endurance sur plusieurs jours ?

Bref, il faillait le tenter ! Il est toujours plus rassurant de partir avec quelqu’un qui s’y connait et de réaliser son « premier essai » en terrain connu (oui je suis moyennement aventureuse ^^). C’est donc avec un très bon ami trekkeur et voyageur que je réalise ce trek de trois jours et deux nuits en autonomie autour du Mont-Lozère, avec environ 50 kilomètres parcourus et 1700 mètres de dénivelé positif.

Pourquoi le Mont-Lozère ? Premièrement, ce n’est pas très loin de chez nous, Montpellier, et pour le week-end du 15 Août mieux vaut éviter les grands axes routiers. Situé en plein cœur du Parc National des Cévennes, c’est un endroit tout simplement magnifique ; avec le massif granitique du Mont-Lozère culminant à 1699 mètres avec le pic de Finiels (qui offre un peu de challenge de dénivelé, mais pas trop !), bordé à ses pieds par la source du Tarn (l’idée de pouvoir s’y rafraîchir est vraiment alléchante !) et avec des paysages variés, la forêt offrant de l’ombre et la lande offrant de beaux points de vues, ainsi que les nombreux itinéraires possibles.

L'Aubaret
La Lozère, ça vous gagne !

Pour l’équipement, j’ai la chance d’avoir des amis trekkeurs qui m’ont permis de compléter ce que j’avais. Nous souhaitions bivouaquer en dehors des sites étapes et être en totale autonomie, il nous fallait suffisamment de réserve d’eau pour tenir plus d’une journée de marche. Nous avions donc 4 litres d’eau chacun, l’un portait ensuite la tente ultra-light et l’autre le réchaud / gaz (interdiction de faire du feu dans le Parc National des Cévennes). Puis, chacun disposait d’un duvet, de la nourriture pour 3 jours réparties en petits sachets individuels (avec quand même un saucisson et un fromage pour se faire plaisir !) et de ses affaires personnelles. Au total, nous avions chacun un sac de 15 kg.

Pour l’itinéraire, nous avons fait un mix de plusieurs GR traversant la zone afin de coller sur trois jours de trek, à partir du TopoGuides « Tours du Mont-Lozère et du Causse Méjean » édité par la FFRandonnée. Il s’agit d’une boucle au départ du village de Pont-de-Montvert et empruntant le GR 68 (Tour du Mont Lozère), le GR 70 (Sentier de Stevenson) et le GR 7.

Pour lire le carnet de voyage détaillé, avec les étapes quotidiennes :

Etape 1 : Pont de Montvert – Montagne du Bougès

Pont de Montvert - Montagne du Bougès

Etape 2 : Montagne du Bougès – Montagne du Chaumadou

Montagne du Bougès - Montagne du Chaumadou

Etape 3 : Montagne du Chaumadou – Pont de Montvert

Montagne du Chaumadou - Pont de Montvert

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire