Ålesund

Voir la galerie photos

Jour 12, des bateaux et des hommes

15 Juillet 2015

Troisième journée pluvieuse, décidément nous n’avons pas de bol ! On quitte Åndalsnes pour prendre la route vers l’Ouest direction Ålesund, une ville pleine de charme avec son architecture Art Nouveau et sa localisation particulière, au centre d’un archipel entouré par l’Océan. Le trajet d’environ deux heures de route est toutefois assez long ; il pleut des cordes et l’ambiance dans la voiture est un peu monotone. La météo aurait-elle raison de notre moral ?

Sunnmøre Museum

Premier arrêt de la journée au Sunnmøre Museum , situé à environ 6 km en périphérie d’Ålesund. Il s’agit d’un ensemble de musées folkloriques présentant la culture de la région du Sunnmøre à travers les âges. Le musée en plein-air permet de découvrir plus de 55 bâtiments anciens en bois, datant du 17e siècle pour le plus vieux aux années 40. On y trouve aussi une exposition de bateaux en bois et un musée médiéval présentant les découvertes archéologiques de la région.

Nous n’aurons toutefois pas la chance de visiter ce dernier musée puisqu’il était en travaux. À notre arrivée, il n’y a vraiment pas grand monde, l’hôtesse d’accueil est guère agréable et nous aurons du mal à obtenir des informations. Le billet d’entrée est de 80 NOK soit environ 9€ et donne accès aux trois musées.

On commence la visite par l’exposition des bateaux du Sunnmøre située dans l’entrepôt prés du quai. La majorité des panneaux explicatifs sont en anglais et un fascicule détaillé est disponible à l’entrée. La région a une grande tradition de construction navale depuis l’époque viking. La 1e partie de l’exposition présente des bateaux de pêche ayant servi à différentes époques ainsi que les techniques utilisées. Ce qui est intéressant c’est qu’il y a beaucoup d’anecdotes sur les bateaux présentés. Plusieurs d’entre eux furent notamment utilisés pendant la seconde guerre mondiale pour permettre à des familles de fuirent l’occupation !

La deuxième partie de l’exposition présente différents bateaux vikings reconstitués à l’identique à partir des fouilles archéologiques réalisées et des vestiges trouvés. Les deux bateaux de Fjørtoft auraient servis de don sacrificiel tandis que le bateau de Kvalsund, daté de 690 après J.C., était un navire de guerre. Il fut détruit et brûlé en sacrifice aux dieux avant d’être déposé dans un marais à côté d’un bateau plus petit. Il est également possible de faire une sortie en mer, à bord du Borgundknarren, une réplique d’un voilier norvégien du 10e siècle. Ce type de voilier était utilisé pour le commerce sur de longues distances et les voyages d’exploration. Ce plongeon dans le passé de la Norvège maritime est très intéressant et comblera les amateurs de bateaux et d’histoire !

Exposition BateauxKvalsund Ships
Ferme Framgardsstova Huttes d'église - Kyrkjebuder

On continue la visite par le musée en plein-air. Un dépliant, remis à l’entrée, permet de suivre un circuit reliant les différents bâtiments et d’avoir quelques explications. Le circuit n’est toutefois pas chronologique ; il présente un vaste panel de bâtiments typiques de la région du Sunnmøre qui reflètent la vie quotidienne et le travail de ses habitants entre les 16e et 20e siècles. La vie était dure dans cette région ; il était courant de combiner plusieurs activités pour vivre, notamment l’agriculture, l’élevage et la pêche. Les bateaux étaient importants pour pêcher mais aussi pour se déplacer de villages en villages.

Les habitations étaient donc plutôt modestes et fonctionnelles : de la ferme côtière à la ferme de montagne, en passant par la maison d’hôtes (maison le plus élégante réservée aux invités et où l’on stockait les biens les plus précieux) à la plus récente avec la Dyb House, un exemple des maisons qu’on trouvait à Ålesund avant l’incendie de 1904. La majorité des habitations du Sunnmøre entre les 16e et 19e siècles se composait de trois pièces (une pièce à vivre, une cuisine et une chambre) et avait la particularité de disposer d’un foyer ouvert, appelé røykomn, dans la pièce principale. Le foyer, construit en pierre et en argile, positionné dans un coin de la pièce, laissait s’échapper la fumée librement ; celle-ci s’évacuait de la maison en passant par un trou dans le toit, le ljoren. Les bâtiments présentés ne se résument pas uniquement aux habitations, on y trouve aussi un atelier de construction navale, une forge, un entrepôt de marchandises / épicerie, une école et même des huttes d’église autour du lac, puis, en montant sur la colline, les bâtiments annexes à la ferme, comme l’entrepôt de céréales et la grange.

Après cette visite très intéressante nous reprenons la route pour le centre d’Ålesund . La ville est en pleine effervescence, il y a du monde partout malgré la pluie qui continue de tomber, des tentes sont installées sur le Skansegata sous lesquelles résonnent des brouhahas, de la musique et d’où s’échappent des odeurs de grillades et de poissons. On se rend compte au fil de notre balade dans la ville qu’il s’agit des Tall Ships’ Races, des courses internationales de voiliers écoles organisées chaque année et qui se composent de plusieurs étapes en Europe. Ainsi, du 15 au 18 Juillet 2015, The Tall Ships’ Races prenait place à Ålesund !

Mais, avant de découvrir la ville et d’admirer les nombreux voiliers amarrés au port, il nous faut trouver un endroit où manger. Le problème c’est que personne n’a envie des mêmes choses : snack rapide, fruits de mer sous une tente, asiatique, chacun propose mais aucun consensus n’est trouvé…. Face à ces désaccords, on se décide pour une chaîne de restauration classique et pour un burger au  Big Horn Steack House à l’extrémité du port. Quelle erreur ! Voilà que nous testons le plus mauvais restaurant de tout le voyage : l’attente est démesurément longue compte tenu de la simplicité des plats commandés, et bien sur la qualité n’est vraiment pas au rendez-vous.

Tall Ships AlesundSkansegata
Port Brosundet
ByparkenBrosundet depuis le Mt Aksla

Bref, après avoir perdu pas mal de temps au restaurant, on se dirige vers le Mont Aksla , qui offre un superbe point de vue sur la ville. On traverse de chics quartiers résidentiels avant d’atteindre le parc Byparken d’où un escalier de 418 marches grimpe jusqu’au sommet du promontoire, situé à 189 mètres d’altitude. La pluie se remet à tomber à verse et il nous faut attendre plusieurs minutes une fois en haut pour pouvoir profiter de la vue. De-là haut, le panorama est grandiose, la vue s’étend sur tout l’archipel, avec la ville en-dessous de nous et au loin les différentes îles montagneuses qui se détachent derrière les nuages.

Ålesund s’est développée sur les rives d’un détroit et s’est peu à peu étendue aux autres îles voisines. On distingue à travers les ondées de pluie les ponts reliant les îles entre elles. Les activités outdoor sont variées et nombreuses dans un tel décor : safari en mer, pêche, randonnée… Nous avions d’ailleurs prévu à l’origine de faire une randonnée sur l’île de Giske, qui serait le berceau du chef viking Rollon, afin de gravir la montagne Godøyfjellet et visiter le phare d’Alnes. On aperçoit d’ailleurs l’île au loin, caché dans des ondées de pluie… Nous préférons donc laisser tomber l’idée étant donné l’heure tardive et le mauvais temps.

On rejoint ensuite le centre-ville en passant par Vannspringdalen et Parkgata avant de rejoindre Brosundet , l’ancien port de pêche. Le canal est encombré de voiliers affichant haut leurs étendards. On finit la journée en flânant le long du quai, observant les voiliers fièrement décorés et les bâtiments Art nouveau tout en couleurs encadrant le port. En 1904, un important incendie ravagea le centre de la cité, détruisant 800 bâtiments en bois et mettant à la porte 10000 personnes. Cette catastrophe mobilisa tout le pays, aidé par les nations étrangères, dont l’empereur Allemand Guillaume II. En trois ans, la ville fut reconstruite dans le style Art nouveau de l’époque, devenant ainsi un exemple dans ce domaine, à l’instar de Barcelone, Bruxelles et Glasgow.

Il est 19h30 lorsque nous quittons Ålesund et ses festivités. En prévision de la longue journée de route du lendemain, nous avons réservé un cottage dans un camping à 40 km à l’Est d’Ålesund, au Sjøholt Camping  . Demain, nous prenons la route du Nord jusqu’à Kristiansund en passant par le ferry Vestnes – Molde, ce seront donc toujours quelques kilomètres de gagnés. Le chalet en bois du camping est très confortable et fonctionnel, amplement suffisant pour une nuit !

Brosundet Brosundet

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire