Le Hardangerfjord, d’Eidfjord à Skare

Voir la galerie photos

Jour 4, Des cascades et des fjords – partie 1

07 Juillet 2015

Après une longue matinée sur le plateau d’Hardangervidda, à arpenter les montagnes d’Hallingskarvet à pied puis à traverser cette vaste étendue sauvage par la route n°7 sous un brouillard de plus en plus dense, nous descendons sous la couche de nuage et découvrons une étroite vallée abrupte et luxuriante. Ici, sur l’extrémité Ouest du plateau d’Hardangervidda, les arbres reprennent leurs places et de profondes vallées dans lesquelles se nichent de nombreuses cascades fissurent le paysage. Pour la suite de cette journée, nous partons à la découverte de la célèbre cascade Vøringsfossen , avant de redescendre au niveau de la mer et longer le Hardangerfjord sur toute sa partie Est pour rejoindre notre cottage à Skare .

Au-dessus de Vøringsfossen
Vøringsfossen depuis Fossli

Vøringsfossen   est une des plus impressionnantes cascades de Norvège. La rivière Bjoreio chute ici de 182 mètres de hauteur, dévalant du plateau d’Hardangervidda pour atteindre la vallée de Måbødalen, une vallée étroite rejoignant Eidfjord. Son nom vient du mot Vøringen qui signifie, « la respecté ». Le point de vue le plus accessible sur la cascade est à l’hôtel Fossli. Un parking permet de garer la voiture et d’accéder à une plateforme surplombant deux chutes d’eau impressionnantes tombant dans un canyon étroit et abrupte recouvert de végétation, d’arbres et de fougères. Dominant l’extrémité de la vallée de Måbødalen, la vue porte loin sur le plateau et sur le canyon. Bien que spectaculaire, le panorama nous laisse sur notre faim, on veut en voir plus et ne pas être frustrés par des barrières de sécurité ! On décide donc de faire une petite randonnée qu’on avait repéré au préalable et conduisant au pied de la cascade, afin d’avoir une vue différente et d’explorer un peu plus le lieu.

Vøringsfossen
Vallée de Måbødalen
Vøringsfossen

Peu après l’hôtel Fossli, la route  n°7 devient sinueuse et abrupte, elle descend en impressionnants lacets entrecoupés de tunnels (au final, on a l’impression de tourner en rond…). Le départ de la randonnée se situe après le tunnel de Storegjel en descendant, soit entre le 2e et le 3e tunnels. Il est possible de garer la voiture sur le bord de la route.

La randonnée   menant aux pieds de la chute d’eau est un aller-retour d’environ 1h30, avec un dénivelé de 450 mètres pour atteindre le fond de la vallée. La première partie du parcours emprunte l’ancienne route d’Oslo, aujourd’hui réservée aux piétons et aux cyclistes. Après 200 mètres sur la droite, commence alors une descente raide sur un petit sentier jusqu’à la rive supérieure de la rivière. Entre les racines des arbres et les rochers, il faut prendre garde où l’on pose les pieds ! La végétation est dense, les arbres cachent la vue mais au moins, on est à l’ombre. Le chemin serpente ensuite dans un dédale de rochers qu’il faut enjamber voir escalader par endroit. Puis, on atteint le pont suspendu en bois menant à l’autre rive pour approcher au plus près de la chute. Une fois de l’autre côté de la rive, il reste quelques mètres à parcourir sur un chemin boueux et des rochers glissants, arrosés par les embruns de Vøringsfossen, avant d’arriver à ses pieds. En fait, ce chemin a toute une histoire. Il fut crée par l’association de randonnée norvégienne (la DNT) en 1872, suite à la demande des habitants d’Eidfjord et en l’honneur de la visite du Prince Oscar (plus tard roi Oscar II). Il était même payant (24 shillings) jusqu’en 1895 afin de couvrir le coût de la maintenance. À l’origine, le pont en bois était uniquement fait de poutres, mais à force d’être détruit par les inondations, un pont suspendus fut crée.

Randonnée de Vøringsfossen Vøringsfossen
Pont suspendu près de Vøringsfossen Vallée de Måbødalen
EidfjordLe Sørfjorden

Il est 17h lorsque nous terminons la randonnée et il reste encore beaucoup de route à faire. La découverte de notre premier fjord norvégien, le Hardangerfjord, se fait sous des nuages bas et une faible luminosité… C’est pourquoi les photos ne rendent pas hommage au lieu. La région d’Hardanger est un résumé des fjords de Norvège ; des vallées encaissées, des montagnes enneigées et des glaciers, des fjords profonds, des fermes d’alpages, avec tout de même une spécificité, des vergers à profusion. Le Hardangerfjord ne fait pas moins de 179 kilomètres de long, il s’étend de l’Atlantique, à 80 kilomètres au Sud de Bergen, jusqu’au plateau d’Hardanger, à l’intérieur des terres. Cela fait de lui le deuxième plus long fjord de Norvège et il comporte plus d’une dizaine de ramifications.

Le premier arrêt sur la route se fait dans la petite bourgade d' Eidfjord , située à l’extrémité Est du Hardangerfjord, dans la branche de l’Eidfjorden (hum… vous suivez toujours hein ?!). Là bas, ils habillent les troncs d’arbres de laine tricotée multicolore et sinon, ils jouissent aussi d’une superbe vue sur le fjord ! Puis, on continue sur la route n°13 longeant la rive Ouest du Sørfjorden , une branche de 38 kilomètres du Hardangerfjord. La route est, à partir du village de Kinsarvik, classée comme route touristique.

Le Sørfjorden

Odda est la principale ville de la région, nichée à l’extrémité du Sørfjorden. Elle constitue une bonne base pour découvrir la région et est très prisée en été, pensez donc à réserver votre hébergement avant de vous rendre dans le Hardanger. Lorsque nous avons préparé le voyage, il restait peu de choix, les prix étaient élevés et les avis, pas vraiment engageants… Nous avons donc préféré rouler jusqu’à Skare pour trouver un logement au meilleur rapport qualité/prix : les cottages de Seljestad .

Après Odda, la route longe une vallée étroite et verdoyante où s’écoule une petite rivière. Un important brouhaha suivit d’un nuage d’embruns marquent ensuite l’arrivée à la chute d’eau de Låtefoss . Cette double cascade jaillit de deux crevasses à flanc de montagne, aspergeant au passage la route qui passe en contrebas, avant de s’écouler sous le vieux pont en pierre. Je ne vous cache pas qu’on ressort de là complètement trempé et qu’il est compliqué de prendre une photo de la chute d’eau…

Le chalet proposé à Seljestad Cottages    est sympathique, assez grand pour quatre et avec une jolie vue sur le glacier Folgefonna. Ce soir là, dîner au chalet avec un repas maison : au menu pâtes bolognaise / boulettes de rennes (en boite) et yaourt à la framboise.

LåtefossDepuis Seljestad Cottages

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire