Le Parc Vigeland et l’Opéra d’Oslo

Voir la galerie photos

Jour 1, première découverte d’Oslo

04 Juillet 2015

Levé à 7h à Paris. La nuit a été courte et difficile par cette période de canicule. La transition avec la Norvège va nous faire tout drôle, ce sera comme un grand bol d’air frais ! Etant donné la nature de notre voyage, qui n’est pas une boucle Oslo-Oslo mais un parcours Oslo-Trondheim, il n’était pas possible d’acheter de billet aller-retour et donc plus avantageux pour nous de nous tourner vers l’aéroport d’Orly proposant des vols Low Cost. La compagnie Norwegian Airlines propose plusieurs liaisons au départ de Paris-Orly vers de nombreuses villes Norvégiennes.

Norwegian Air Lines

Une longue journée d’attente commence alors. Entre le change d’euros en couronnes norvégiennes (NOK) chez Travelex, l’enregistrement des bagages, le contrôle du bagage cabine, il ne nous reste plus que 20 minutes pour prendre en petit déjeuner sur le pouce dans une enseigne hors de prix… un avant goût des prix pratiqués en Norvège ?! L’arrivée en Norvège en début d’après-midi est peu dépaysante mais n’en demeure pas moins très belle : on survole Olso, son fjord et ses îles, puis un vaste espace vert recouvert de bois et de prés. Il nous est impossible de vous présenter les photos du vol (à l’exception de celle-ci) car un problème de mémoire quelques jours plus tard nous fit perdre toutes les photos d’un de nos appareils de la première journée du voyage.  Oslo-Gardermoen est un aéroport à taille humaine mais remplit de monde à cette heure là. Un cafouillage au tapis des bagages nous conduit à récupérer la dernière valise 40 minutes après l’atterrissage. Avec ce retard, la voiture louée chez Hertz n’est plus disponible et on bénéficie d’un reclassement en break Volvo, et heureusement car elle accueille tout juste nos quatre valises !

Le centre-ville d’Oslo est accessible en une quarantaine de minutes de voiture depuis l’aéroport. L’appartement de ces deux prochains jours, loué via Airbnb, est situé à Bislett, un quartier très sympathique, vivant et résidentiel. Les immeubles n’écrasent pas la ville, les rues sont larges et on respire. Ce qui est marquant, c’est la quasi-absence de circulation routière, les voitures sont bien là mais pour la majorité en stationnement. L’appartement d’Erlend est parfait pour quatre personnes, assez grand et bien équipé. Les premières courses chez ICA, au coin de la rue, nous font l’effet d’une bombe et on se rend alors compte du coût de la vie quotidienne en Norvège : exorbitante !

Après un goûter à l’appartement, il est déjà 18h… mais, la journée est loin d’être finie. Direction le Parc Vigeland en tramway, par les lignes 18 et 11. Oslo dispose d’un vaste réseau de transports en commun (métros, tramways, bus et bateaux) géré par Ruter, il est donc facile de se déplacer dans la ville. Les prix des tickets restent toutefois très onéreux, il est donc préférable de bien calculer le nombre de déplacement prévu avant de choisir son billet et de l’acheter sur les bornes automatiques ou dans les enseignes prévues plutôt qu’à bord. Pour notre part, ce sera le billet 24h, à 90 NOK (environ 9€).

Rue Parkveien à OsloVoie de tramway à Oslo
Parc Vigeland
Enfant joyeux Fontaine du Parc Vigeland

Le Parc Vigeland , situé à l’Ouest d’Oslo et à l’écart du centre-ville, est l’un des endroits le plus visité de la ville et est inscrit dans le vaste parc Frogner, dédié au sport et à la détente. Le sculpteur Gustav Vigeland (1869-1943) l’a imaginé : plus de 200 sculptures en bronze, en granit et en fer forgé y sont présentées.

Après avoir passé les imposantes grilles en fer forgé de l’entrée principale, on découvre le long du pont, sous un soleil radieux, 58 statues très réalistes mais quelque fois dérangeantes dans les mises en scènes. Le thème principal de l’oeuvre de Gustav Vigeland est le passage de l’enfance à la vie adulte, la destinée. On trouve donc beaucoup de sculptures d’enfants, d’hommes et de femmes, nus, figées dans leur vie quotidienne, dont la plus connue est le petit garçon colérique, Sinnataggen, qui n’est autre que le propre fils de Gustav. Devant ces adultes se débattant sous le jougs de leurs enfants ou s’amusant simplement avec eux, on ne peut qu’être renvoyé à notre propre expérience. Après le pont, on trouve une gigantesque fontaine en bronze soutenue par six géants d’âges différents et représentants le poids de la vie, tandis que 20 groupes de sculptures encadrent le bassin et représentent les liens entre l’homme et l’arbre.

Père et enfant
Garçon colérique, Sinnataggen
Le Monolithe

Après trois terrasses fleuries, on atteint le Monolithe, une sculpture d’un seul bloc de granit composé de 121 personnages enchevêtrés qui s’élève à 17 mètres. Autour, un escalier circulaire permet de l’atteindre et plusieurs statues représentants les âges de la vie sont dressées. La visite se poursuit vers le fond du parc, puis à l’Ouest et à l’Est, tandis que la majorité des visiteurs s’arrête au Monolithe. On y trouve encore quelques sculptures, comme la roue de la Vie, Livshjulet. En s’éloignant de l’axe principal du parc, on trouve de grandes étendues d’herbes, délimitées par quelques allées d’arbres.

En cette fin de journée, les familles et les groupes envahissent les pelouses. Des odeurs de saucisses grillées se font sentir. En effet, dés que les beaux jours arrivent, le barbecue est à l’honneur. C’est quasi une institution là bas, de petits barbecues jetables, avec charbon de bois et allume-feu intégrés sont vendus en grande surface et permettent, comme ici au parc du Vigeland, de profiter d’une douce soirée d’été. Ayant succombé à la tentation, il faudra pour nous attendre la dernière étape à Trondheim pour que nous puissions tester le barbecue ! Nous sommes frappés par la propreté des lieux, les gens mangent et boivent sur les pelouses, et aucun détritus ne traîne…

Père et adolescentParc Vigeland
Le Monolithe

À 20h, il est temps de se diriger vers le centre pour trouver un endroit où manger. Direction le quartier Nord de la gare ferroviaire. Le trajet en tram par la ligne 12 permet d’avoir un premier aperçu du centre-ville à travers les vitres : l’animation du quartier d’Aker Brygge, près du port, puis l’imposante forteresse d’Akershus. On déambule ensuite dans les rues à la recherche d’un restaurant. On choisira People’s , sur une place, pour y manger un burger et boire une bière en terrasse.

Opéra d'OsloCoucher de soleil à Oslo

Oslo est très animée en soirée, surtout un samedi soir. Le serveur nous indiquera plusieurs soirées aux alentours, dont une sur le toit d’un immeuble juste à côté. N’étant pas vraiment des fans de clubbing, on finira la journée par un passage au nouvel opéra d’Oslo  où l’on aura un magnifique coucher de soleil.

Réalisé par le cabinet d’architecte Snøhetta, la construction apparaît comme un iceberg s’enfonçant dans le fjord, tout en lignes sobres, pentes douces ou angles aigus, recouvert de marbre blanc. Il s’agit d’un véritable défi architectural puisqu’il est en partie situé sous le niveau de la mer et repose sur 28 km de piliers. En journée, le soleil se reflète sur le bâtiment et les gens y viennent se détendre et prendre un bain de soleil en s’allongeant sur les pentes douces du toit. Des concerts, des ballets et des opéras y sont donnés toute l’année. À cette heure là, on peut y admirer un superbe coucher de soleil, avec vue sur le port et le nouveau quartier de Bjørvika. Les couleurs du ciel, se dégradant du rose à l’orangé sont sublimes et illuminent les toits d’Oslo. Début Juillet, le soleil se couche vers 22h / 22h30 mais la luminosité est présente jusqu’à tard dans la nuit. Une merveilleuse façon de terminer cette première journée en Norvège.

Facade de l'Opéra d'Oslo

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire