Bristol, by night

Voir la galerie photos

Jour 1, Arrivée à Bristol

Mercredi 8 Mai 2013

aile de l'avion Ryanair

L’aéroport de Béziers est très petit mais donne l’avantage d’offrir des vols low-cost. Avec Ryanair, le vol aller-retour pour Bristol revient à une soixantaine d’euros auxquels s’ajoutent 30€ pour deux bagages de 15 kg en soute pour cinq personnes. L’arrivée à Bristol se fait vers 17h sous un ciel plutôt chargé et une température fraîche (perte d’au moins 10°C par rapport à Béziers). Welcome to England !

L’aéroport de Bristol est situé à la périphérie Sud-Ouest de la ville. La navette Airport Express Link permet d’accéder aux différents quartiers de la ville en une quarantaine de minutes. Après avoir traversé une étendue de champs verts, les premiers bâtiments en briques rouges et les premières églises apparaissent. L’appartement loué pour ces 4 nuits se trouve juste à côté de la gare routière, le terminus de la navette. Alderman Apartments  est une solution de logement plutôt intéressante pour un groupe : 70 m2 pour cinq personnes, deux salles de bain, une cuisine toute équipée et un salon confortable et moderne avec une connexion wifi, tout ça pour un prix de 35€ par personne et par nuit.

Une pause autour d’un thé et de biscuits permet d’organiser la soirée : au programme, rechercher un restaurant où dîner, car il est déjà 20h30 et les restaurants servent rarement après 21h en semaine, et faire une balade digestive nocturne dans le centre, au gré des envies…

La soirée débute donc au Colston Yard , un pub-restaurant non loin de l’appartement pour y manger un succulent Fish’n Chips, accompagné d’une bière et d’un dessert bien riche. Le Fish’n Chips est un plat classique de la restauration rapide du Royaume-Uni, un « take-away » incontournable. Mais, il peut également se déguster dans la plupart des pub-restaurants, où dans ce cas il est généralement accompagné, en plus des frites, d’une purée de pois et d’une sauce tartare. Il est donc assez difficile de trouver un bon Fish’n Chips tant les enseignes qui le proposent sont nombreuses. La qualité du poisson est importante et préférez les enseignes servant du poisson frais péché le jour même. De même, le type de poisson est important, préférez un poisson épais afin que la friture ne masque pas le goût du poisson (le cabillaud et l’églefin (haddock) sont les plus utilisés).

Fish & Chips au Colston Yard

Dessert au Colston Yard

Harbourside

Floating Harbour

S’ensuit une promenade nocturne en direction de la vieille ville et du quartier du port, après avoir traversé St Augustine’s parade. La vieille ville occupe une presque île encadrée par St Augustine’s Reach, le dernier tronçon de la rivière Frome dont le cours d’eau est souterrain en amont, et par le port de Bristol.

Le quartier de Harbourside, de l’autre côté du Pero’s Bridge , est animé de nuit comme de jour grâce à ses nombreux commerces, restaurants et bars. Niché dans les anciens docks de la ville, ce quartier était au cœur du commerce maritime. Au 10siècle, la ville échange avec l’Irlande jusqu’à devenir au Moyen-âge la deuxième ville du pays. Son commerce s’étend ensuite au 17siècle vers les Canaries, l’Amérique, l’Afrique et les Antilles. Aujourd’hui, c’est un lieu dynamique à la fois culturel, historique et de loisirs grâce à ses musées, ses galeries, ses attractions ainsi que les restaurants et bars installés dans les anciens entrepôts reconvertis. Harbourside comprend notamment le centre interactif At-Bristol, installé dans un ancien hangar ferroviaire et destiné à promouvoir la recherche et le science à partir de maquettes interactives et ludiques.

À l’extrémité des quais se dresse la  statue de John Cabot , orientée vers Spike Island, de l’autre côté de la rivière Avon. La ville de Bristol a rendu plusieurs fois hommage à John Cabot : la tour Cabot située sur Brandon Hill porte son nom, cette statue le représentant a été dressée dans le port et enfin, une réplique de son navire Matthew a été construit. John Cabot était un navigateur et explorateur vénitien au service de l’Angleterre au 15e siècle. Avec comme port d’attache Bristol, il mena plusieurs expéditions maritimes à la recherche d’une route vers les Indes par l’Ouest. À bord de son navire Matthew, il accosta sur une terre en 1497, mais l’absence de cartographie et de journal de bord ne permet pas d’établir réellement sa destination, certains estiment qu’il aurait atteint Bonavista…

En continuant le long des docks à l’Est du centre-ville, la tour de la cathédrale St Mary Redcliffe  se dessine derrière les nuages… Il est très agréable de se promener sur les quais, le long de l’Avon, la ville ainsi ouverte et dégagée permet d’apprécier les différentes perspectives urbaines : des façades colorées de quelques étages de haut, des péniches amarrées le long des quais, des ponts enjambant la rivière et reliant les différents quartiers, le tout agréablement illuminé par les éclairages publics.

Statue de John Cabot

Façades colorées au dessus du port Bristol Bridge

Après avoir bifurqué vers le Nord pour rejoindre l’appartement, cette impression d’espace se renforce en découvrant le charmant parc de Castle Park , où se dressent les ruines d’une église derrière une allée de cerisiers en fleurs…

Le chemin du retour se fait ensuite par le quartier commercial de la ville. Le repérage pour la journée du lendemain est fait. Plusieurs endroits découverts ce soir semblent intéressants et sont sur la liste du programme !

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire