L’aqueduc de Castries

Randonnée bébé – L’aqueduc de Castries

08 Novembre 2014

Aqueduc de Castries

INFOS PRATIQUES

Difficulté : Facile / Temps : 2h00 / Distance : 6 km / Dénivelée : 35 m / aucun balisage

Situation : Départ du domaine de Fondespierre (parking du tennis), à 2 km après le village de Castries situé à 10 km au Nord-Est de Montpellier.

Parcours : Boucle facile entre pinède, vignes, garrigue, conduisant au pied de [gmn_link latitude=43.688806464817574 longitude=3.9853227138519287 zoom=15]l’aqueduc de Castries[/gmn_link]. Plusieurs chemins existent et les circuits sont multiples. Pour éviter de passer par le village de Castries, au lieu de longer l’aqueduc sur toute sa longueur, emprunter un des deux chemins qui s’enfonce dans la forêt.

♦   Voir la Trace GPS   ♦

Allée de platanes

Champ d'oliviers
Aqueduc de Castries

C’est lors d’un doux et ensoleillé samedi de Novembre que nous décidons de réaliser notre première randonnée en famille, avec notre petite fleur qui a trois mois. Comme expliqué dans les conseils de randonnée avec bébé, il s’agit à la fois d’évaluer les difficultés liées à la randonnée avec un nourrisson et mes conditions physiques après l’accouchement. Nous choisissons une randonnée facile, courte, à faible dénivelée et pas très loin de chez nous pour commencer : un circuit de 2h conduisant à [gmn_link latitude=43.688806464817574 longitude=3.9853227138519287 zoom=15]l’aqueduc de Castries[/gmn_link]. Pour cette première fois, c’est Aymeric qui se lance dans le portage, avec une écharpe. Bébé a l’air bien blottit contre son papa, elle fera même une petite sieste…

La balade commence par un chemin de terre qui longe les champs d’oliviers et de blé, avant de bifurquer sous les arbres, au cœur d’une pinède. Il existe plusieurs chemins qui se croisent tout au long de la balade, il est donc facile de réaliser des variantes, au gré de ses envies. Le chemin bifurque encore sur la gauche et emprunte une large allée de platanes bordée de vignes. En cette après-midi d’hiver, les couleurs orangées des feuilles sont magnifiques.

Ble
Grandes arcades

Puis, on arrive en vue de l’aqueduc de Castries. Bon, ce n’est pas le point de vue du siècle puisqu’il s’agit d’une randonnée sans dénivelée : c’est seulement entre deux massifs d’arbres et surplombant un champ qu’on arrive à avoir une vue dégagée sur l’aqueduc. Le chemin s’enfonce dans le bois de La Coste avant d’atteindre les pieds de [gmn_link latitude=43.688806464817574 longitude=3.9853227138519287 zoom=15]l’aqueduc[/gmn_link], où de grandes arches se succèdent à travers les arbres. Cet aqueduc fut construit au 17e siècle par Pierre-Paul Riquet, l’architecte du canal du Midi. Il transportait l’eau depuis la source de Fontgrand jusqu’aux jardins du château de Castries. Il s’agit du plus grand ouvrage hydraulique réalisé en France pour le compte d’un particulier. Les grandes arcades en pierre locale de Castries atteignent par endroit 20 mètres de hauteur.

Après avoir longé sur quelques centaines de mètres l’aqueduc, tourner à gauche dans le bois, sinon, le chemin continue jusqu’au village de Castries et c’est un détour peu intéressant… Après s’être un peu perdus dans le village, nous retrouvons le chemin qui conduit dans le bois de La Coste et revient vers le domaine de Fondespierre .

Début de la randonnéeFeuille de platane
Grandes arcades

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire