Bergen : le mont Fløyen

Voir la galerie photos

Jour 6, Randonnée sur les hauteurs de Bergen

09 Juillet 2015

Après une mâtiné à déambuler dans les ruelles du quartier de Bryggen, sur les traces des marchands Allemands de la Ligue hanséatique, direction le funiculaire Fløibanen pour prendre de la hauteur et randonner dans les montagnes entourant Bergen. La ville portuaire de Bergen est en effet entourée par un cirque montagneux et boisé, composé de sept montagnes, dont la plus haute est le Mont Ulriken, située à l’Est et dont le sommet est accessible en téléphérique.

Le Fløibanen

Le Mont Fløyen est la montagne la plus célèbre de Bergen, facilement accessible depuis le centre-ville et offrant un panorama magnifique depuis le belvédère. Il constitue aussi le point de départ de nombreuses randonnées dans le massif montagneux de Byfjellene. Vous comprendrez pourquoi on ne pouvait pas manquer l’occasion d’une petite randonnée en pleine nature, à deux pas de la ville ! Certes, on s’évite l’effort de la montée en empruntant le funiculaire plutôt que le chemin serpentant dans les sous-bois, mais ce n’est que pour pouvoir aller plus loin une fois en haut. À 15h30, on se retrouve devant la station  Fløibanen. Il y a une longue file d’attente et il faut bien patienter 30 minutes avant de pouvoir embarquer. Le billet aller coûte 45 NOK (environ 4,6€) et l’aller-retour 90 NOK, on opte donc pour un aller simple, avec retour à pied. En pleine journée, les départs se font toutes les 15 minutes et le funiculaire peut transporter 30 personnes. Une fois chargé, le funiculaire se met en marche : il grimpe la pente raide du Mont Fløyen, s’arrêtant aux stations intermédiaires desservant les hauts quartiers de Bergen.

Panorama sur Bergen depuis le belvédère

La structure en verre du funiculaire permet déjà d’apprécier la vue sur la ville. En 8 minutes, on atteint la dernière station, donnant sur un large belvédère surplombant Bergen. Depuis son petit 320 mètres d’altitude, la vue est grandiose. Les quartiers de Bergen s’étendent en contrebas, encadrés par les montagnes au Sud et un chapelet d’îles à l’Ouest. Les minutes défilent, les touristes aussi, chacun voulant sa photo. Et nous en faisons partie, car des photos de ce point de vue, on en aura ramené ! : en selfie, en groupe, avec le funiculaire, avec la rambarde, en panorama… tous les cadrages possibles en fait. Ah tiens, et si on zoom ici, et là… Bref, après un usage abusif de nos appareils photos, on se décide à prendre congés de ce magnifique belvédère .

Autour de la station du funiculaire, on trouve des restaurants, des boutiques, des jeux pour enfants. Mais, pas de dépliants sur les randonnées et les circuits possibles. Dommage. Pourtant sur le site internet il existe bien un guide de randonnée, mais évidemment, je n’ai pas pensé à l’enregistrer sur mon portable… Pour une fois, je mettrais mon aspect organisationnel qui veut tout contrôler de côté et je me laisserai guider par Aymeric, qui a pris en photo la carte des chemins présentée aux départs des randonnées.

Belvédère depuis FløyenBergen, côté Sud
The SignFjord de Bergen

C’est donc une randonnée improvisée d’environ 3h et 10 km qu’on réalise, sur de larges chemins gravillonnés ou sur des sentiers à peine marqués, à travers la forêt, en longeant des lacs, grimpant sur des montagnes, suivant des crêtes et toujours avec un panorama sublime dans un décor de haute montagne norvégienne. Premier objectif, atteindre le lac Storediket et voir ensuite comment faire une boucle en fonction de l’heure. On commence la randonnée en suivant un large chemin gravillonné passant devant le village des Trolls, car oui, nous entrons ici dans un monde fantastique peuplé d’étranges créatures. De nombreux panneaux et statues en bois nous le rappelleront tout au long de la balade !

À mesure que l’on s’éloigne de la station du funiculaire, les touristes se font plus rares, en revanche, il y a de nombreux joggeurs et, bien sur, quelques randonneurs. Malgré les panneaux indiquant les principales directions aux intersections, une erreur de bifurcation nous conduit à une aire de pique-nique, Aasebu . En continuant quelques mètres plus loin, on tombe sur un point de vue donnant sur Bergen et son fjord où un immense bateau de croisière sonne son départ. On revient sur nos pas et on continue vers le Nord, toujours guidé par Aymeric.

Lac Nedrediket

Une descente qui serpente entre les arbres nous emmène au petit lac de Nedrediket , puis jusqu’au grand lac Storediket , niché au pied d’une grande falaise imposante (qui constitue la montagne Rundemanen). Tout en longueur, ce lac est fermé par un barrage artificiel.

On quitte le chemin principal pour emprunter un sentier grimpant sur la montagne à l’Ouest du lac. Le sentier, à peine marqué, se perd dans une forêt verdoyante où les racines, enchevêtrées sur les pierres recouvertes de mousse nous donnent quelques hallucinations. Attention, il ne faut pas déranger les Trolls, leur colère est terrible d’après ce que l’on dit ! En arrivant sur la crête de la montagne, les arbres se font plus rares et laissent place à une étendue de rochers recouverts d’herbe et de mousse. Le vent souffle fort à cette altitude (environ 500 mètres) et la vue est époustouflante. De part et d’autre de la crête, des lacs sont nichés dans les creux du relief, au Nord-Est, la longue montagne de Rundemanen surplombe la forêt, tandis qu’au Sud, derrière un soubresaut des montagnes Sandviksfjellet et Fløyen, on aperçoit la ville de Bergen, le fjord et ses îles. La descente par l’autre versant de la montagne est beaucoup plus raide et dans des cailloux glissants. Le sentier débouche sur un nouveau lac, le Storevatnet .

Randonnée au-dessus de FløyenLe lac Storevatnet

Randonnée au-dessus de Fløyen
Le lac StorediketForêt de Fløyen

Vue sur Sandviksfjellet, Fløyen et Bergen
Lac Blåmansvatnet

La randonnée continue ensuite vers le Sud, en repassant devant Storediket  et en prenant la direction du chalet Brushytten . Quelques nuages nous rattrapent et des gouttes se mettent à tomber, mais rien d’alarmant pour l’instant. Le large chemin entre le chalet Brushytten et la station du funiculaire offre de jolis panoramas sur la périphérie Sud de Bergen et le Mont Løvstakken.

De retour au belvédère  et à la station de Fløibanen à 19h30, il n’y a plus personne. On descend donc à pied, comme cela était prévu, jusqu’au centre-ville sans emprunter à nouveau le funiculaire. Le chemin est large et serpente en lacets sur la pente du Mont Fløyen, dans les sous-bois. Quelques dégagements permettent encore d’apprécier la vue sur Bergen, le port, son fjord et les îles. Je ne me lasse pas de cette vue, le chemin est quant à lui répétitif et ennuyeux mais plutôt rapide en descente (environ 20 minutes) ! Une fois sortie du parc, on traverse les quartiers résidentiels de Bergen assez cossus jusqu’au centre-ville.

Bergen Sud et le Mont Løvstakken Bergen depuis Fløyen

20h30, il est temps de trouver un endroit où manger. On décide de s’écarter du port et de Bryggen afin de trouver un restaurant plus abordable et moins touristique. On se décide enfin après plusieurs tours pour une brasserie sympathique mais bien remplie, Pingvinen , située dans le quartier commercial. La carte, abordable, propose des plats traditionnels norvégiens. La soirée se termine sur le pont de notre bateau, Le Tristan , face au marché au poisson et à Bryggen, avec un verre d’aquavit à la main (de l’eau-de-vie de pomme de terre ou de céréale largement fabriquée et consommée dans les pays scandinaves) et sous un beau ciel orangé.

Coucher de soleil sur Vågen

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Une réaction à Bergen : le mont Fløyen

  1. Marie a écrit:

    Comme tu me fais rêver ma chérie !!! Merci …

Laissez-nous un commentaire