L’Aurlandsfjellet

Voir la galerie photos

Jour 8, La route des neiges, entre Aurland et Lærdal

11 Juillet 2015

Après cette matinée à vélo dans la vallée de Flåmdal, on poursuit notre découverte de la région du Sognefjord en parcourant une route de montagne réputée : la route des neiges, aussi appelée l’Aurlandsvegen (car elle traverse le massif montagneux de l’Aurlandsfjellet) ou encore Snøvegen. Mais avant ça, nous marquons un arrêt pour pique-niquer près d’un embarcadère, sur les rives de l’Aurlandsfjord. Sous un magnifique soleil, on en profite pour admirer le fjord et ses jolies couleurs turquoises, dont la tranquillité est interrompue par quelques bateaux.

Aurlandsfjord

Nous reprenons ensuite la route. Pour rejoindre Lærdal puis Kaupanger , de l’autre côté du Sognefjord où nous dormirons cette nuit, deux choix s’offrent à nous : la longue et sinueuse route des neiges grimpant en haut du massif montagneux ou la route E16 conduisant sous la montagne grâce au plus long tunnel du monde (24,5 km). Si vous avez le temps, optez pour la première solution car cette route, classée route touristique, offre de superbes panoramas, traverse des zones enneigées, même en plein été et se faufile entre les glaciers. Attention, cette route est en revanche fermée l’hiver. Longue de 47 km, elle se parcourt en environ 1h15, sans compter les arrêts.

À partir du village d’Aurland, la route grimpe en lacets étroits sur les flancs de la montagne. Les véhicules sont nombreux, voitures, campings-cars et motos et deux points de vues permettent de s’arrêter et d’admirer la vue. La route étant très étroite, il est impossible de s’arrêter sur le bord. Le premier point de vue est une petite plateforme permettant d’accueillir environ 6 véhicules max, mais le panorama y est sublime. Situé dans le coude de l’Aurlandsfjord, on peut observer le fjord sauvage s’étirant vers le Nord-Ouest et de l’autre côté, le fjord « vivant » avec le village d’Aurland en contrebas et le village de Flåm à son extrémité.

Aurlandsfjord, côté UndredalAurlandsfjord, côté Flåm
Stegastein

Un peu plus haut, le point de vue de Stegastein permet d’accueillir plus de monde. Une longue passerelle dont l’extrémité est vitrée a été construite sur la pente de la montagne et surplombe de 30 mètres la forêt de pins. La route d’Aurlandsvangen est ouverte toute l’année depuis Aurland jusqu’à Stegastein, au-delà, elle ferme en hiver. L’ouvrage d’art de Stegastein mérite le détour même si je trouve que la vue sur le fjord est un peu moins belle que le premier point de vue car on n’est plus situé dans le coude du fjord. Mais, peut-être que ce sont les nuages pointant le bout de leur nez et assombrissant le ciel qui rendent la vue moins époustouflante…

Aurlandsvegen Aurlandsfjellet

Puis, la route atteint progressivement le haut du massif, qui culmine à 1300 mètres. Les arbres et les maisons disparaissent petit à petit. La route traverse alors de grandes étendues rocheuses et herbeuses, encore recouvertes de neige et ponctuées de lacs. Par endroit, l’épaisseur de la neige crée un mur le long de la route d’un ou deux mètres de hauteur. C’est d’ailleurs de là que vient son nom, Snøvegen, la route des neiges. Le paysage est magnifique, ce qui nous oblige à nous arrêter fréquemment pour aller marcher le long des lacs, ou couper à travers la végétation pour observer la vue du haut d’un sommet, notamment au point de vue Flotane .

Juste avant d’entamer la descente vers la vallée d’Erdalen, un dernier ouvrage d’art, Vedahaugane , présente une oeuvre artistique originale. Un chemin incurvé mène jusqu’à une grotte artificielle, creusée dans la montagne, qui abrite les « trésors » de la montagne, gardés par un faux ours… On y trouve d’ailleurs de nombreux objets des années 80-90. La vue sur la vallée et les montagnes environnantes est également superbe.

Il est temps de redescendre pour rejoindre le village de Lærdal . Cette section là de la route est moins intéressante, les points de vues sont moins fréquents puisque la vue est souvent cachés par les arbres. On débouche ensuite sur un versant du fjord Sogndal où Lærdal se niche, à l’extrémité du fjord. Situé à l’embouchure de la rivière Lærdalselvi qui se jette dans le Sognfjord, le village s’est construit sur la bande côtière face au fjord, sur les débris de sable et de gravas charriés par la rivière. Celle-ci est riche en saumons et on peut notamment visiter à Lærdal le Norsk Villakssenter, le centre norvégien du saumon sauvage.

AurlandsvegenVallée d’Erdalen
Quai Løytnantsbryggja
Gamle Lærdalsøyri Telegraphen

Le village est également connu pour le Gamle Lærdalsøyri, le vieux quartier regroupant un bel ensemble de bâtiments en bois classés, 150 au total, des 18e et 19e siècles. Un incendie en 2014 détruisit 35 bâtiments.  Lærdalsøyri connu un fort accroissement de sa population entre 1801 et 1865 et le village se développa autour de l’agriculture, du commerce et des transports. On retrouve donc dans le Gamle Lærdalsøyri divers bâtiments de l’époque : des maisons de bord de mer, des entrepôts, un magasin général, des maisons d’habitations et des hôtels/guesthouses. Lærdal était un nœud commercial important, faisant le lien entre la route descendant de Filefjell et le fjord. Le transport se faisait depuis le vieux quai, Løytnantsbryggja, jusqu’en 1860. Derrière, la rue Oyragata constitue une authentique pièce de l’héritage culturel où l’on trouve les plus vieux bâtiments du vieux centre.

Les maisons d’habitations sont soignées, entourées de petits jardins fleuris délimités par des barrières en bois blancs. On a l’impression d’être dans le jeu de simulation Les Sims. L’ensemble est en effet harmonieux et intéressant mais le style des maisons est particulier : les amateurs de fleurs et de broderies tomberont sous le charme de ce quartier !

Maison d'habitation - Gamle Lærdalsøyri
Velkommen
Gamle Lærdalsøyri

La journée se termine, il est temps de rejoindre notre hébergement pour la nuit. Direction Kaupanger, de l’autre côté du fjord en empruntant le ferry de Fodnes à Mannheller . Dans la Norvège des Fjords, la majorité des ferries sont gérés par Fjord1. Celui-ci propose des départs toutes les 20 minutes en haute saison et la traversée nous revient à 19€ pour la voiture et 4 passagers. Notre hébergement se trouve entre Kaupanger et Sogndal : Lems Bungalow  est un endroit charmant proposant de petits cottages en bois en location éparpillés dans la nature, à flanc de montagne et offrant une vue grandiose sur le fjord. Dommage qu’on n’y passe qu’une seule nuit !

Ferry Fodnes-Mannheller

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire