Najac

Najac, son village médiéval, son château et sa randonnée

8 et 9 Septembre 2015

Pano_Najac

J’ai découvert Najac lors d’un petit séjour en solo en Aveyron en Septembre 2015. Un besoin de retour aux sources et de tranquillité m’a naturellement poussé vers ce village médiéval, classé “Plus Beaux Villages de France”, chargé d’Histoire et niché sur une étroite arête rocheuse où domine la forteresse. Situé dans le quart Sud-Ouest de l’Aveyron et en pleine zone rurale, Najac est d’une quiétude absolue, dominant les méandres de la rivière et entouré de forêts de chênes et de châtaigniers. Je ne peux que conseiller cette destination, et en profiter hors-saison est un pur bonheur.


LE VILLAGE MÉDIÉVAL

Le village de Najac, qui s’étire le long de l’arête rocheuse d’Est en Ouest et dominé par la château fort, ne passe pas inaperçu. Dominant des deux côtés la rivière, le village s’est développé à un endroit stratégique. Najac prit son essor au milieu du 13e siècle, suite à la Croisade contre les Albigeois.

Depuis le parking situé à l’entrée du village, on remonte la rue principale du village et, comme un livre ouvert, on découvre l’histoire de Najac, liée incontestablement aux grands événements de l’histoire de France. La Place du Faubourg  , où se tenaient les marchés, est encadrée de maisons en pierres ou à pans de bois datant des 15e et 16e siècles. C’est ici que se tient aujourd’hui l’office de tourisme. En haut de la rue du Barriou, la vue sur la rue qui s’étire jusqu’à la forteresse est tout simplement magnifique. En descendant la rue, on tombe sur la fontaine des Consuls, datant de 1344 et sculptée dans un énorme bloc de granite et où figurent plusieurs gravures ornementales. La Maison du Gouverneur   (13e, 14e et 15e siècles) est l’un des plus beaux bâtiments du village

Village de Najac
Résidence du Sénéchal

à avoir conservé des vestiges architecturaux de l’époque médiévale. Tout comme la résidence du sénéchal du Rouergue  , qui témoigne de l’époque où Najac était la capitale administrative et judiciaire de la province du Rouergue. En longeant les contreforts de la forteresse, on atteint la porte de la Pique  , datant du 13e siècle et faisant partie de l’enceinte qui ceinturait la ville jusqu’au 18e siècle. A l’extrémité Ouest du village se dresse l’imposante église Saint-Jean  , classée Monument Historique. L’histoire de sa construction est tout aussi surprenante : en 1258, le tribunal de l’Inquisition suspecte plusieurs habitants d’hérésie cathare. Pour racheter leurs fautes, ils sont condamnés à payer une lourde amende permettant la construction de cette église.

Qu’il est bon de flâner dans ses ruelles ! L’architecture de chaque bâtiment est soignée, les toits sont couverts de lauses de schiste et les fenêtres et murets garnis de fleurs. De petits commerces et artisans traditionnels font vivre l’âme de ce village. Et à un détour d’une ruelle, la vue sur la forêt apporte une bouffée d’air frais…


LA FORTERESSE ROYALE

Chateau Najac 2

La découverte du château de Najac est un incontournable : tout d’abord car son histoire est riche et joue un rôle important dans l’épisode Cathare et d’autre part car la vue sur l’Aveyron et le village y est grandiose ! Il s’agit au 12e siècle d’une simple forteresse carrée, mais en 1249, à la mort du Comte Raimond VII et lorsque Najac devient la capitale du Bas Rouergue, Alphonse de Poitiers, son successeur, décide de créer un véritable ouvrage défensif imprenable. Après la guerre de Cent Ans, la forteresse a principalement était utilisée comme prison, jusqu’à la Révolution Française. Elle fut ensuite exploitée en carrière de pierres et rachetée en 1906 comme monument historique privé.

Aujourd’hui, on peut tout de même y découvrir l’art militaire défensif, comme le donjon resté intact et haut de 40 mètres, d’où l’on a un panorama magnifique sur le village et les alentours. Pour le reste, les vestiges et la maquette permettent de visualiser les grandes tours fondées dans le roc et empêchant ainsi la sape, les hautes murailles dépassant la taille des échelles et les archères hautes de 6,80 mètres quadrillant ainsi toutes les directions. Le choix de l’emplacement et les techniques de construction utilisées pour les forteresses se ressemblent d’ailleurs à l’époque médiévale, pour en savoir je vous renvoie vers Les Techniques de siège médiévales.

→ Informations pratiques :

Site internet  /  Tarifs : 5,50€ (adultes), 4€ (enfants), en visite libre ou guidée / ouvert tous les jours de 10h30 à 13h et de 15h à 17h30 (hiver), 18h30 (juin), 19h (juillet et août)  /   Accès


RANDONNÉE AUTOUR DE NAJAC – PR22

 
Pont St Blaise

Cette boucle de 11 km    au départ de Najac est la randonnée idéale pour découvrir les alentours du village et profiter de la fraîcheur de l’Aveyron, qu’on suit une bonne partie de la balade.

Entre Najac et Cassagnes, ce circuit emprunte de larges chemins forestiers, à l’ombre des sous-bois et offre un point de vue sur le village de Najac. Attention, le balisage jaune indique quelque fois plusieurs directions, car il n’y a pas qu’un seul PR dans cette zone. Si bien, que seulement 2 kms après le départ, je me trompe d’embranchement, m’obligeant à rebrousser chemin ensuite. Puis, le paysage devient plus champêtre, en bordure de fermes et de près avant de descendre le long des rives de l’Aveyron sur un chemin caillouteux.

Après être passé sous le pont du chemin de fer reliant Capdenac à Toulouse, on suit ensuite la rive Est de l’Aveyron pendant plusieurs kilomètres. Ce passage, sans dénivelé et plutôt rectiligne, est un peu ennuyeux. Il vaut toutefois le détour pour le pont St-Blaise , un joli pont de pierre en arc datant du 13e siècle. On passe ensuite du côté Ouest de la rive de l’Aveyron pour terminer au pied du village. La remontée à Najac par l’ancien sentier médiéval est raide mais courte.

→ Informations pratiques :

Difficulté :  Facile / Temps :  3h / Distance : 11 km / Dénivelée : 220 mètres  / balisage jaune

Situation : Départ depuis le village de Najac.

Parcours : Boucle de 11 km empruntant des chemins forestiers et offrant un beau point de vue sur le village de Najac, puis dans un paysage plus champêtre de fermes et de prés descendant dans les gorges, le long des rives de l’Aveyron, avant de remonter au village, derrière le château.

♦   Voir la Trace GPS   ♦          ♦   Voir le topo guide   ♦


Et maintenant ?

OÙ DORMIR À NAJAC ?

Camping à la ferme

Etant partie un peu sur un coup de tête, je ne m’étais pas vraiment renseignée sur les hébergements dans le coin. En ce début de Septembre, les belles journées nous permettent encore de faire du camping. Je suis alors partie avec ma tente et ma guitare (bon ok, ma voiture était pleine…) pour retrouver un peu la tranquillité de la campagne. J’ai donc logé deux nuits dans la petite ferme familiale de La Prade  . gérée par un couple très accueillant. Avec seulement 6 emplacements et quelques caravanes à l’année, il y a plus de résidents bovins qu’autre chose, mais c’est l’idéal quand on recherche la tranquillité.

→ Informations pratiques :

Site internet  /  Tarifs : 3€ (adultes), 2€ (enfants), 2€ l’emplacement, 2€ le branchement électrique / ouvert tous les jours du 01/04 au 31/10  / service : bloc sanitaire, réfrigérateur, abri commun, bibliothèque, salon de jardin, jeux pour les enfants /    Accès

Coucher de soleil sur Najac

Et vous ? Connaissez-vous Najac ? Que conseilleriez-vous ?

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez moi votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire