Shannon Valley

Voir la galerie photos

Jour 8, Clonmacnoise

13 Septembre 2012

Dernier jour en Irlande… Le voyage continuera ensuite avec l’Écosse. Pour rejoindre Dublin, d’où un avion nous emmènera à Édimbourg le lendemain, il est nécessaire de traverser l’Irlande. La première étape de cette journée est le site de Clonmacnoise, dans la vallée Shannon. À environ 1h de Galway, en direction du centre et au sud d’Athlone, se trouve l’ancien site ecclésiastique très prisé de Clonmacnoise, le plus riche et le plus vaste des sites monastiques d’Irlande.

Surplombant une vaste tourbière traversée par la rivière Shannon, cet imposant site religieux est placé à un emplacement stratégique au carrefour de l’Irlande, où la route fluviale Nord-Sud rencontrait à l’époque la route des crêtes reliant Dublin à l’Ouest du pays. Il s’inscrit dans un circuit monastique de 25 km comprenant la cathédrale Clonfert et l’abbaye Clontuskert. Principaux sites attrayant de la région, ces vestiges monastiques permettent de rompre la monotonie du paysage.

Riviere Shannon

Clonmacnoise comprend les ruines de plusieurs églises, datant du 10ème au 17ème siècles, un cimetière avec les plus belles et les plus grandes croix celtiques d’Irlande, deux tours rondes, un château, et une église récente encore en service. Le visitor centre permet de comprendre l’histoire de la région et du site avec un film d’une vingtaine de minutes et d’observer les découvertes archéologiques du lieu, à l’abri des intempéries.

Le site de Clonmacnoise, Cluain Mhic Nois en Irlandais et signifiant la prairie des fils de Nos, fut érigé vers l’an 548 par St Ciaràn, le fils d’un maitre artisan. Son emplacement stratégique favorisa son essor. Attirant les érudits, les commerçants et les artisans, Clonmacnoise rayonna pendant deux siècles malgré de nombreux raids vikings et anglo-normands. Il commença à décliner au 13ème siècle, lorsqu’il devint le siège d’un évêque appauvri, et finit en ruine après le passage de la garnison britannique d’Athlone en 1552.

Cathedrale et Temple Hurpan RTemple Finghin R

Clonmacnoise pano2
Pierre tombale H

De nombreux sites religieux en Irlande étaient construits sur la tombe d’un ancien saint ou ermite et comprennent un cimetière des fidèles qui ont souhaité être enterré à côté. C’est pourquoi, les vestiges religieux visités sont toujours situés à proximité d’un cimetière, comme le Rock Of Cashel à Cashel, l’Abbey Island sur la péninsule d’Iveragh, Monasterboice dans la vallée de la Boyne ou ici à Clonmacnoise qui attire de nombreux pèlerins depuis plus de 1500 ans. On trouve à Clonmacnoise la plus grande collection de pierres tombales du début de l’ère chrétienne. Sur la plupart, datant du 8ème au 12ème siècles, est inscrit « une prière pour… » suivit du nom de la personne commémorée.

Des tours rondes sont également construites à proximité des sites religieux afin de protéger les moines des attaques. La tour ronde de Clonmacnoise fut abimée par la foudre en 1135 et non pas par les attaques vikings et anglo-normandes. qui sévissaient à l’époque dans la région. Le temple de Finghin présente également un beffroi entier sur la tour ronde jointe à l’église romane.

Entre les ruines des églises et des grandes tours rondes, se détachent les trois reproductions des grandes croix celtiques (les originaux sont exposés dans le visitor center). Imposantes et richement décorées de motifs géométriques et de bas-reliefs, elles racontent des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament et même des scènes de la religion celtique. C’est le cas de la croix du Nord, la plus ancienne et datant de l’an 800, qui représente un dieu celte aux jambes croisées. Le christianisme primitive en Irlande a en effet coexistait avec les anciennes pratiques religieuses celtiques,

il n’est donc pas rare de voir des références celtes dans les sites chrétiens. La croix des écritures est une des plus belles croix ayant survécu en Irlande. Avec ses 4 mètres de haut, elle illustre différentes scènes religieuses, la Crucifixion, le Jugement dernier et le Christ mais également des scènes de la vie quotidienne, avec un ecclésiastique et un guerrier. La population ne sachant pas lire, les ornements et les scènes des croix celtiques permettaient d’expliquer les textes sacrés. La signification de l’anneau entourant la croix celtique n’a toutefois pas encore était établie.

Croix des ecritures
Croix du Nord
Croix du Sud

Bien que le site soit très joli, il n’impressionne pas autant que le Roch Of Cashel. Les berges plates et marécageuses de la rivière Shannon sont bordées de roselières. Le site de Clonmacnoise n’est pas vraiment situé en hauteur et le ciel voilé ne permet pas de dévoiler toutes les couleurs. Le paysage est assez monotone et ne paraît plus autant éclatant de vert qu’auparavant.

La journée se poursuit ensuite vers la vallée de la Boyne, située au Nord de Dublin. Le trajet par autoroute étant monotone et payant, un passage par les petites routes, en traversant les villes de Trim et Navan, permet de découvrir un paysage champêtre à travers les champs cultivés et les fermes. D’ailleurs, les pâturages de moutons et de vaches dans cette région se font plus rares.

A propos de AuBoutDeLaRoute

Sophie, blogueuse voyage depuis 2013. Aime écrire et partager ses expériences, ses rencontres et ses coups de cœur. Privilégie les voyages nature et découverte, mêlant randonnée et autres sports outdoor, patrimoine et visite culturelle. Passionnée d'histoire et d'archéologie et accro aux pays nordiques et celtiques.
Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Donnez nous votre avis :

  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laissez-nous un commentaire